Liège : 5000 tonnes de sel à fondre la neige

Le dépôt de Sel du Trou Louette
Le dépôt de Sel du Trou Louette - © RTBF - François Braibant

5000 tonnes dont 800 sont entassées au dépôt du Trou Louette. Le reste est dans l'entrepôt provincial à Amay. C'est la réserve de sel de la Ville de Liège. La Ville dispose aussi de 22 véhicules épandeurs. Neuf camions de 5 mètres cubes, dix petits d'un mètre cube, plus deux 4X4 et un tracteur. Tout ça pour vous éviter dérapages et vols planés sur verglas. 

Attendre la première neige pour saler

"L'épandage commence dès que les intempéries arrivent" précise l'échevin des travaux Roland Léonard. "Généralement, nous faisons de l'épandage curatif. On sale quand la neige commence à tomber. Il faut que les voitures roulent pour mélanger le sel à la neige, sinon la réaction chimique ne se fait pas et la neige ne fond pas."

La ville compte 660 kilomètres de voiries, dont 550 sont communales. Ces kilomètres ont été répartis en deux "réseaux" pour le déneigement : un réseau dit "prioritaire" de 250 km et un circuit dit "secondaire". "Le circuit prioritaire couvre toutes les grandes voiries de la ville, celles qui donnent accès aux pôles économiques, aux écoles, aux hôpitaux et qui sont également empruntées par les transports en commun. 

Sur le circuit prioritaire, on déneige dès 5h00 du matin parce que ce circuit est le premier utilisé par les automobilistes. Sur les circuits secondaires, l'épandage débute d'habitude une heure plus tard avec des véhicules plus adaptés à la taille du réseau."

Des côtes jusqu'à 18% très difficiles à déneiger

Liège est une ville encaissée dans une vallée. Les rues en forte pente compliquent le travail de déneigement. "Ce sont de véritables petites montagnes habitées où les côtes atteignent jusqu'à 18%. Je pense à la rue du Laveu, la rue de joie, la rue bois l'évèque, à sainte-Walburge la rue de la chaîne, la rue des cotillages, à Wandre la rue bois-la-dame, la rue Ravinhay, on a toute une série de voiries qui sont référencées et pour lesquelles nous avons un dispositif de fermeture pour sécuriser l'épandage et éviter les accidents."

La ville dispose aussi de véhicules 4X4 munis d'une lame de déneigement. Dans les rues ou escaliers à forte déclivité, la municipalité installe chaque année 130 bacs à sel dans lesquels les citoyens pourront puiser pour déneiger la voie publique. 

Le plan hiver de la Ville de Liège mobilise en tout 114 agents communaux spécialement formés au déneigement. Ils sont 66 pour les circuits prioritaires et 48 pour les circuits secondaires. L'hiver 2012-2013, ils ont répandu 3300 tonnes de sel sur les voiries de la ville. Chaque épandeuse coûte 30 000 Euros. Elles ont toutes été renouvelées sur les dix dernières années. Acheter le sel coûte 200 000 Euros chaque hiver.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK