Liège : 2000 places de parking en plus au CHU

Des étages ajoutés pour plus de places de parking
2 images
Des étages ajoutés pour plus de places de parking - © Miysis

Les problèmes de parking au CHU de Liège ne datent pas d’hier, comme en témoignent les nombreuses voitures garées sauvagement dans les alentours à toute heure de la journée. C’est pourquoi, en 2016, le conseil d’administration lançait un appel à candidature pour la construction de nouveaux parkings sur les sites du Sart Tilman et des Bruyères.

Une étape décisive a donc été franchie aujourd’hui avec l’attribution des travaux au consortium " 6nergy Park ", constitué autour de la société Eloy. D’ici à l’automne 2023, le CHU proposera 4655 places au total, soit une augmentation de 77% par rapport à l’offre actuelle.

Au Sart Tilman, les 3 parkings existants verront leurs capacités augmentées via la construction de plusieurs niveaux (jusqu’à 5 pour le P9). Sur le site des Bruyères, il s’agit en revanche d’une extension en surface des 2 parkings existants. De quoi transformer le paysage ? " C’est une raison importante pour laquelle nous avons choisi le consortium : la qualité paysagère de l’offre ", explique Julien Compère, administrateur délégué du CHU. " Des arbres seront plantés et des matériaux en accord avec le paysage utilisés " L’aspect convivial a également été pris en compte : " Quand les gens viennent à l’hôpital, ils n’ont forcément pas toujours l’esprit clair pour s’orienter ", analyse David Eloy, administrateur chez Eloy. " Il y aura des signalétiques de guidage très claires, des lumières pour indiquer les places libres, mais aussi des espaces verts permettant une entrée de lumière et une aération naturelle des parkings. "

Début des travaux en août 2020

Le consortium " 6nergy Park " annonce 28 mois de chantier à partir d’août 2020. " Les travaux ont été phasés afin de ne jamais diminuer l’offre de parking actuelle ", précise Julien Compère. Du côté du CHU, on compte aussi sur le groupe Eloy pour minimiser l’impact sur la circulation interne pendant toute la durée des travaux.

Les nouveaux parkings seront bien entendu payants : " Nous mobilisons un budget important, qui aura un impact sur les tarifs. Il faudra compter en moyenne 1.50€ par heure, mais avec un plafond journalier à 10€ "

Grâce aux travaux, le CHU espère bien rencontrer les besoins en parking sur ses sites pendant au moins dix ans.