Les Wanzois rejettent un projet de centre commercial, le promoteur quitte la salle

La Chaussée de Wavre
La Chaussée de Wavre - © Google maps

Un projet de construction d'un centre commercial de 6.000 m2 à Wanze a fait débat lundi soir, à l'occasion d'une séance d'information citoyenne qui a rassemblé plus d'une centaine de personnes. Le bourgmestre a exprimé un avis négatif sur le dossier présenté en l'état; un avis partagé par nombre de citoyens wanzois qui ont exprimé leurs doutes durant la séance de questions-réponses. L'équipe du promoteur a répondu en quittant les lieux sans un mot.

Plus de 1.000 réclamations ont été déposées, au terme de l'enquête publique, dans le cadre du projet de construction d'un centre commercial de 6.000 m2 le long de la chaussée de Wavre. Un projet qui aurait de lourdes conséquences sur le quotidien des Wanzois mais aussi des communes voisines, comme l'a souligné une habitante à l'occasion de la séance d'information organisée lundi soir. "On a connu de grandes évolutions ces dernières années. Pourquoi vouloir construire des magasins qui, au final, ne vont pas servir? Il nous suffit de passer le pont et on a tout le complexe de Ben-Ahin à seulement 1,5 km, ce qui cause déjà de gros embarras de circulation tant à Huy qu'à Wanze. Un autre complexe aussi conséquent n'a pas de sens dans une commune de 13.000 habitants."

Le bourgmestre, Christophe Lacroix, s'est également exprimé en défaveur de ce projet présenté en l'état. "Il y a encore trop de zones d'ombre. Ce projet commercial se base sur un plan communal d'aménagement lancé en 2004. Or, les choses ont considérablement évolué et les besoins à Wanze ne sont plus les mêmes."

Mécontente de la tournure des évènements, l'équipe du promoteur a quitté la salle, sans un mot, durant la séance de questions-réponses. "La commune a mal communiqué sur le projet. Je vais perdre une grosse somme d'argent si le projet n'aboutit pas. On parle d'un montant à six chiffres, et des gros chiffres. Vu les questions et la réaction des gens, il n'y avait plus aucune raison pour que mon équipe reste. Ils ont autre chose à faire", s'est exprimé dans la foulée, le promoteur Pascal Delfosse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK