Les véhicules les plus polluants vont-ils être interdits à Eupen dès l'année prochaine?

Les véhicules les plus polluants vont-ils être interdits à Eupen dès l'année prochaine?
Les véhicules les plus polluants vont-ils être interdits à Eupen dès l'année prochaine? - © Jonas Hamers / Belga

La ville va en tout cas mener une étude sur les zones basses émissions, c'est-à-dire les zones où le trafic des voitures est régulé, comme ça se fait déjà à Bruxelles.

Ce test est piloté par l'ISSeP, l'Institut Scientifique de Service Public. L'ISSeP qui va placer dans toute la ville d'Eupen une cinquantaine de capteurs. Des "nez" chargés d'évaluer la pollution atmosphérique et la circulation automobile. Benjamin Bergmans, en charge de cette étude: "Nous allons mesurer la vitesse de ces véhicules et le nombre de véhicules qui passent sur chacune des routes. Nous allons également mesurer la qualité de l'air à l'aide de différents capteurs. On entend souvent parler des particules fines. Il y a également d'autres polluants de la qualité de l'air comme le dioxyde d'azote, le NO2. Si une commune souhaite protéger une zone spécifique où il y a par exemple énormément d'écoles, elle pourrait nous proposer certains véhicules. La question qui arrive, c'est: quels types de véhicules? à quel moment? Et donc grâce à cela, nous allons pouvoir répondre à ces questions de façon chiffrée et objective".

L'écolo Claudia Niessen est la bourgmestre d'Eupen. Elle explique qu'avec la proximité de l'Allemagne, sa ville est particulièrement sensible aux zones de basses émissions: "Nos habitants ont les fameux autocollants verts qui leur permettent de pouvoir rentrer en centre-ville à Aix-la-Chapelle. On est donc assez sensibles. On connait toutes les discussions qui se font depuis des années en Allemagne. Si le temps est beau, on a pas mal de questions qui se posent: est-ce que la qualité de l'air est assez bonne ou est-ce que les voitures qui traversent la ville polluent notre air? C'est pour ça qu'on veut vraiment objectiver maintenant et connaitre les vrais chiffres".

Est-ce que cela veut dire que, en 2021, avec une vieille voiture diesel, on ne pourra plus rentrer dans Eupen? "Je ne peux pas encore le dire" répond la bourgmestre. "On doit maintenant attendre les études qui se terminent fin d'année et après, on va vraiment décider des mesures qu'on va prendre".

Prendre des mesures ciblées, cela semble désormais indispensable: la concentration en particules fines a atteint de nouveaux seuils inquiétants ces derniers jours dans tout le pays.

La phase d'information, le premier niveau d'alerte, vient toutefois d'être désactivé, mais uniquement en raison de conditions météo plus favorables.  

Pour toute information sur les zones basses émissions en Wallonie, il existe un site internet: www.walloniebassesemissions.be

 

L'expérience bruxelloise (JT 25/08/2018)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK