Les usagers du potager collectif de Bressoux ont-ils été contaminés ?

A Bressoux, les 250 usagers d'un potager collectif pollué ont-ils été contaminés ? Une réunion d'information aura lieu aujourd'hui. 

Ce potager communautaire pollué, le "coin de terre" c'est tout simplement le plus grand du genre en Wallonie. Situé sur le plateau du Bouhay, il s'étend sur 6 hectares. C'est la société de logements Le Logis Social qui est propriétaire du site.

Il y a un an et demi, des prélèvements de sol ont confirmé une pollution aux métaux lourds. Il reste à déterminer si les usagers ont mis leur santé en danger... Et pour le savoir, 93 d'entre eux ont accepté de se soumettre à des tests sanguins, des analyses d'urines et des prélèvement de cheveux. Un "bio-monitoring" réalisé par l'ISSEP, l'institut scientifique de service public, à la demande de la Région wallonne.  

La santé des habitants a t-elle été altérée? 

Le but est de déterminer si les usagers de ce potager collectif ont été contaminés aux métaux lourds et de savoir si les salades et les choux consommés ont altéré leur santé.

Nous en avons eu la confirmation : certains de ces jardiniers amateurs présentent des taux de contamination anormalement élevés.  Par courrier cette semaine, certains d'entre eux ont en effet été informés d'une contamination au plomb, à l'arsenic, et au cadmium. Des métaux lourds présents dans leur organisme, dans des valeurs supérieures aux limites fixées par les toxicologues. 

Reste à savoir si ces jardiniers ont été contaminés en consommant les légumes du potager ou par un autre biais. 

Lors de la réunion d'information organisée ce mercredi en fin d'après-midi (17h00) au hall omnisport de Bressoux, ils seront en tout cas invités à retourner chez leurs médecins traitants et à réaliser une nouvelle batterie d'analyses

Ne pas consommer les fruits et les légumes du potager

Jusqu'à présent, la recommandation de ne pas consommer les fruits et légumes de ce potager collectif reste d'actualité, par mesure de précaution et en attendant les conclusions définitives de cette étude. Et il est toujours déconseillé d'y emmener des enfants en bas âge. Les clôtures de ce potager collectif vont d'ailleurs être renforcées. Des panneaux d'affichages avec les principales recommandations vont également être installés aux abords de ce site pourtant cultivé depuis près d'un siècle.  


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK