Les trottinettes de la Croix-Rouge d'Ampsin ont défilé le 21 juillet

Les trottinettes électriques ont déjà prouvé leur intérêt en intervention
2 images
Les trottinettes électriques ont déjà prouvé leur intérêt en intervention - © RTBF - Olivier Thunus

Les personnes qui ont regardé le défilé du 21 juillet auront peut-être remarqué deux trottinettes en ouverture de la colonne de la Croix-Rouge. Elles ont été acquises par le centre de secours Hesbaye-Condroz basé à Ampsin, près d’Amay. L’objectif : faciliter les déplacements des secouristes.

Lors de leurs interventions, les secouristes de la Croix-Rouge doivent parfois parcourir de grandes distances avec leur équipement. Or le temps est précieux dans certains cas.

"Nos secouristes font 2000 actions préventives de sécurité sur une année. Elles nécessitent énormément de déplacements et les équipes d’intervention sur le terrain se déplacent à deux personnes avec un gros sac à dos de 12 kilos. Donc quand on leur demande d’aller à un point à 5 km de là où ils se trouvent, ils courent avec le sac à dos et arrivent essoufflés. On avait déjà des vélos, maintenant des trottinettes pourquoi pas ? Cette expérience pourrait être étendue si elle s’avère concluante, ce qui est déjà le cas actuellement", explique Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge.

Déjà actuellement car les trottinettes ont déjà été utilisées plusieurs fois en intervention : "A la brocante de Pousset, les trottinettes ont effectué 22 km. Ça donne une idée des déplacements. A Huy, lors d’une manifestation de fin d’année des étudiants, on était à 400 m de notre poste de secours et il y a eu un malaise assez conséquent. On est intervenu très rapidement avec les trottinettes", détaille Michel Gustin, responsable du centre de secours Hesbaye-Condroz.

Des trottinettes qui seront aussi testées lors des prochaines 24h de Francorchamps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK