Les travaux ont démarré à l'ancien Préventorium de Dolhain

Le Préventorium de Dolhain tel qu’il sera aménagé en appartements et bureaux.
2 images
Le Préventorium de Dolhain tel qu’il sera aménagé en appartements et bureaux. - © Immo Gehlen

Ce vaste immeuble situé en bord de Vesdre était à l'abandon depuis la cessation de ses activités en 1980. C'est le groupe Gehlen qui a racheté le site pour y réaliser un important projet immobilier, essentiellement du logement. L'investissement est de taille car le promoteur doit rénover entièrement un bâtiment qui s'est totalement dégradé au fil du temps.

Un défi de taille

Cette fois, c’est la bonne: les travaux intérieurs viennent de démarrer dans l’ancien préventorium de Dolhain, un bâtiment inauguré en 1956 qui a accueilli des enfants présentant des signes de tuberculose jusqu’en 1980.

Le défi technique est de taille car, à l’abandon depuis 40 ans, le bâtiment n’était plus qu’un chancre, souvent squatté. Laurent Goblet, directeur de Gehlen Immo: "Les travaux vont être très importants parce qu'évidemment on a des planchers qui sont existants, qui sont sains, toutes les expertises ont été faites au niveau de la structure béton existant, donc tout est sain. Mais à partir de là, c'est une rénovation totale qui doit avoir lieu".

Un budget de dix millions d'euros

Le coût est estimé à quelque 10 millions d’euros pour une rénovation qui respectera l’architecture assez unique du bâtiment, malgré l’ajoute d’un étage en ossature bois: "Au niveau de l'image du bâtiment, on conserve son image actuelle" précise Laurent Goblet. "On retravaille évidemment sur base des normes énergétiques actuelles une enveloppe très bien isolée".

La couleur jaune ocre du bâtiment est légendaire. Elle sera maintenue: "On va travailler avec un enduit qui sera de la même teinte que les briques. C'était impossible malheureusement de maintenir les briques. On a un parc qu'on va bien entendu remettre au goût du jour et moderniser. On voulait garder cet écrin de verdure. En fait, on ne touche presque pas aux espaces extérieurs".

Le nouveau complexe comptera 53 appartements spacieux avec 2 ou 3 chambres, des bureaux et sans doute un centre médical qui bénéficiera d’une piscine pour ses patients, laquelle sera aussi accessible aux occupants des logements.

La fin des travaux est prévue début 2023.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK