Les travailleurs d'AB Inbev à Jupille en ont ras-le-bol: ils veulent être mieux protégés

Face à l'épidémie de Covid-19, les travailleurs d'AB Inbev à Jupille veulent être mieux protégés (illustration)
Face à l'épidémie de Covid-19, les travailleurs d'AB Inbev à Jupille veulent être mieux protégés (illustration) - © DR

Face à l'épidémie de Covid-19, les travailleurs d'AB Inbev à Jupille veulent être mieux protégés.

Ce mercredi matin, ils ont quitté leurs postes de travail et sont sortis de la brasserie durant environ une heure pour "prendre l'air". Ils voulaient ainsi exprimer leurs inquiétudes et leur ras-le-bol. Patrick Rehan, permanent FGTB: "Les travailleurs sont sortis pour prendre un peu l'air parce qu'il y a un ras-le-bol qui s'installe. Certains de leurs responsables tombent malades et sont confinés avec le coronavirus. Ils ne comprennent pas pourquoi ils doivent continuer à travailler avec les mesures de confinement pour le reste de la population".

Ce qu'ils réclament, ce sont des protections supplémentaires, comme le souligne Patrick Rehan: "Ils savent que c'est important au niveau de l'industrie alimentaire de fournir les magasins, mais ils veulent des protections supplémentaires, des masques. Les distances ne sont pas toujours respectées, pas parce que l'employeur ne le veut pas, mais parce que ce n'est pas toujours évident dans certains services. Ils veulent des protections. Et nous avons de plus en plus de problèmes dans d'autres entreprises où les employeurs, pour pallier au manque de personnel (parce que les gens tombent malades), engagent des intérimaires, des étudiants. Et en tant que responsable syndical, ça commence à poser problème".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK