Les Territoires de la Mémoire: 25 ans d'éducation à la résistance et à la tolérance

Les Territoires de la Mémoire: 25 ans d'éducation à la résistance et à la tolérance
Les Territoires de la Mémoire: 25 ans d'éducation à la résistance et à la tolérance - © Tous droits réservés

Ce 10 décembre, les Territoires de la Mémoire fêteront leurs 25 ans. Créé à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Homme, à l'initiative du Centre d'Action Laïque de la Province de Liège et d'anciens prisonniers politiques des camps nazis, ce centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté voit aussi le jour suite à un événement politique belge marquant. " A l'époque" rappelle Philippe Marchal, Directeur adjoint des Territoires de la Mémoire "les élections législatives de 1991, soit deux ans avant la création de l'association, ramène l'extrême droite dans le paysage politique belge. C'était le Vlaamse Block en Flandres, Agir en Wallonie...imaginez l'effroi des rescapés des camps qui ont alors estimé qu'il était absolument nécessaire de créer, non pas un musée comme les autres, mais un réel centre d'éducation !"

Plus jamais ça !

En 1999 est alors créé l'exposition permanente "Plus jamais ça". Celle-ci évoque le cheminement des déportés dans les camps nazis. Ce parcours émouvant, intense est remanié en 2014, lorsque les Territoires de la Mémoire quitte le Boulevard d'Avroy pour prendre leurs quartiers à la Cité Miroir, anciens bains et thermes de la Sauvenière, aujourd'hui lieu mis au service de la mémoire, de la citoyenneté et de la culture. La visite démarre désormais à la fin de l'année 1918, faisant ainsi le lien entre les deux guerres. "Nous souhaitions en effet faire le lien entre les deux guerres et ce que nous vivons aujourd'hui, en appelant à la résistance citoyenne explique Philippe Marchal "Ca, c'est vraiment notre fer de lance."  Vingt-cinq ans après la création des Territoires de la Mémoire, l'Histoire bégaie...l'existence d'une telle association et le travail pédagogique qui y est mené, à travers également des expositions ou divers spectacles, est plus que jamais pertinent. " En 1993 la création de l'association et le démarrage fin 1999 du parcours symbolique, résulte d'un vrai traumatisme. Ce n'était pas du tout banal ce qu'il se passait " se souvient Philippe Marchal " aujourd'hui, on peut dire qu'il y a une banalisation des idées liberticides et le danger c'est de tomber dans l'indifférence. C'est pour cela que notre exposition permanente s'appelle Plus jamais ça! Mais, au lieu du point d'exclamation, sans doute aurions-nous dû mettre un point d'interrogation." Et d'ajouter: "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles." Pour l'ensemble de leurs activités, les Territoires de la Mémoire accueillent près de 50.000 visiteurs par an. A l'occasion de ce 25ème anniversaire, le week-end des 8 et 9 décembre ainsi que le lundi 10 décembre seront journées portes ouvertes. Toutes les informations sur le programme: www.territoires-memoire.be

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK