Les tensions s'apaisent au service de nettoyage de la justice liégeoise

Au palais de justice de Liège, les techniciennesn de surface,  travailleuses de l'ombre, obtiennent des renforts
Au palais de justice de Liège, les techniciennesn de surface, travailleuses de l'ombre, obtiennent des renforts - © Michel Gretry

Les renforts vont arriver.

Les techniciennes de surface du palais de justice de Liège se plaignent depuis longtemps d'un manque d'effectifs. Des collègues malades ou à la retraite n'ont pas été remplacées...   A la fin avril, un préavis de grève a été déposé, qui s'est révélé efficace. Une négociation a permis de satisfaire quelques revendications.

Pour correspondre à la charge de travail, des heures de nettoyage vont être augmentées, et distribuées à des membres du personnel, selon les anciennetés et les mérites. Et pour le surplus, des recrutements vont intervenir. Et en plus, une demi-douzaine de dames vont passer sous contrats à durée indéterminée.

Ces propositions ont été approuvées, mais la menace d'un arrêt de travail reste maintenue, dans l'attente d'un document qui inscrive noir sur blanc ces avancées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK