Les Spadois redécouvrent le Wayai, une rivière enfouie depuis le 19ème siècle

Les Spadois redécouvrent le Wayai, une rivière enfouie depuis le 19ème siècle
Les Spadois redécouvrent le Wayai, une rivière enfouie depuis le 19ème siècle - © RTBF - Philippe Collette

A Spa, les habitants redécouvrent leur rivière: le Wayai. La rivière est souterraine depuis le 19ème siècle mais elle est actuellement visible au centre-ville à cause de travaux. Et la vue de la rivière donne à certains des idées de sa mise au grand jour, ce qui n'est pas prévu par la Ville.

Nous nous sommes rendus à Spa, où la place Royale et le bout du Parc de 7 heures sont éventrés. Au fond de la tranchée coule gentiment le Wayai: un spectacle inédit qui alimente la réflexion des Spadois: « Ça me fait plaisir, je voudrais qu'il reste à ciel ouvert ». « Ce serait un beau projet mais les gens ne sont pas propres. Si on mettait le Wayai à l'air libre, vous auriez tout de suite des déchets qui y seraient jetés ». « On devrait mettre ça sous vitre, Spa est une ville d'eau ».

Bientôt un Wayai à l'air libre?

L’avenir pourrait donner raison aux défenseurs d’un Wayai à ciel ouvert. En effet, le plan d’investissement 2019-2024 prévoit 1.900.000 euros de subsides wallons pour aménager la traversée de Spa en incluant une transformation de la place Royale avec un Wayai pourquoi pas à l’air libre. Paul Mathy, échevin des Travaux:« On doit peut-être envisager une solution d'ouverture du Wayai ou de couverture du Wayai. On essayera de voir si, techniquement, c'est réalisable et ainsi répondre à ce que les Spadois souhaitent ».

En attendant, il y avait urgence: suite aux inondations du centre de Spa le 1er juin dernier, la voûte du Wayai a fléchi devant l’ancien office du tourisme. Elle s’est même effondrée au fond du parc. Les travaux prévoient de la remplacer par un tunnel en béton. Ils devraient s’achever fin juin.

Notez que les travaux actuels coûteront 700.000 euros avec des subsides wallons espérés par la Ville de Spa à hauteur de 60%, à moins que le Fonds des Calamités n'intervienne au même niveau.

En théorie, tout devrait donc être prêt pour les Francofolies de juillet qui occupent largement la place Royale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK