Les paysages givrés font merveille sur le papier glacé (album photos)

Michel Fautsch, photographe nature et expert en biodiversité
12 images
Michel Fautsch, photographe nature et expert en biodiversité - © RTBF (B. Carlier)

Ce froid , combiné au soleil du jour, c'est une aubaine pour les photographes.  Nous avons accompagné Michel Fautsch, un photographe nature et expert en biodiversité, qui a profité de cette magnifique lumière pour immortaliser le plus beau visage qu'offrent, en ce moment,  l'est et le sud du pays.

Un beau soleil, de la neige et des températures très hivernales en plein coeur de la réserve naturelle des Hautes Fagnes, il n'en fallait pas plus pour que Michel Fautsch, photographe nature et expert en biodiversité, saisisse son appareil et ses objectifs pour une journée de prise de vues.  Les conditions sont aujourd'hui idéales pour réaliser de superbes photos qui illustreront ses prochaines expositions.  "La lumière est vraiment très, très pure, il n'y a pas un seul voile nuageux.  La neige qui reflète accentue également le côté pure et très lumineux de l'atmosphère", explique l'ingénieur agronome.

La nature s'offre en spectacle sous les rayons du soleil.  Les acteurs de ces clichés sont les arbres, le ciel bleu et les grandes étendues vierges que magnifie la neige.  En amoureux de la nature, cet ingénieur agronome tient à se limiter à des photos de paysages en plein hiver.  Le photographe nature qui s'est également lancé dans le conseil en biodiversité pour les particuliers et les entreprises explique: "La faune sauvage, de manière générale, est quand-même assez discrète par ces conditions hivernales.  Il y a certains animaux qui hibernent et pour ceux qui n'hibernent pas, les conditions sont quand-même assez difficiles.  Donc, on essaye de les laisser tranquille.  Je réalise donc plus des images de paysages en ce moment."

Mais pour réaliser ces photos, il faut donner de sa personne.  Par endroits, la neige s'est accumulée sur plus de 50 centimètres et le vent accentue la sensation de froid des températures négatives qui s'affichent au thermomètre.  Mais cela ne décourage pas le photographe nature: "Je travaille avec deux paires de gants, une paire de gants fins pour la main droite avec laquelle on fait toutes les manipulations sur le boîtier et une paire plus chaude pour la main gauche pour essayer de rester le plus au chaud possible", explique Michel Fautsch.

Ces photographies ressemblent, à s'y méprendre, à des cartes postales.  Aujourd'hui, avec la neige et le soleil, elles invitent à la promenade et au respect de la nature.  C'est l'objectif recherché par ce passionné, qui en a fait son métier en créant sa propre entreprise de conseil en biodiversité en plus de la photo nature.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK