Les mairies de quartier de la ville de Liège sont-elles suffisamment sécurisées?

L'arrière de la mairie du Thier-à-Liège: un endroit bucolique, certes, mais à l'abri des regards....
L'arrière de la mairie du Thier-à-Liège: un endroit bucolique, certes, mais à l'abri des regards.... - © Tous droits réservés

La question se pose, plus que jamais, après le cambriolage, vendredi dernier, dans les bureaux décentralisés de l'état-civil, sur les hauteurs du Thier-à-Liège, qui restent d'ailleurs fermés jusqu'à nouvel ordre...

Le mode opératoire des voleurs est d'une simplicité enfantine: ils sont entrés par effraction, par l'arrière de ce pavillon préfabriqué. Ils ont déclenché l'alarme, mais avant que la police n'arrive, ils ont pu emporter le coffre fort, avec, à l'intérieur, une modique somme d'argent, et surtout une trentaine de cartes d'identité, permis de conduire ou passeports.

Ces documents ne sont plus confectionnés par l'administration communale. Il faut les commander, et après quelques jours, ils sont à la disposition des citoyens qui peuvent venir les chercher. Ce ne sont donc pas des exemplaires vierges qui se retrouvent dans la nature, pas de quoi produire des "vrais-faux papiers". Ils sont nominatifs, dûment numérotés, et les puces électroniques ne sont pas activées. L'un ou l'autre sceau municipal a également été dérobé. Mais ce matériel est répertorié. Officiellement, le butin est donc d'un usage limité. Aux frontières de l'espace Schengen, le porteur serait rapidement repéré.

Mais évidemment, ça peut toujours servir pour passer un contrôle policier dans un pays lointain...

Pour l'échevine Julie Fernandez-Fernandez, cet épisode, qui est une "première", ne doit pas remettre en cause la politique de services proches des gens, avec des décentralisations en banlieue. Dans l'immédiat, il convient sans doute d'équiper la mairie du Thier-à-Liège d'un coffre-fort coulé dans du béton, pour décourager les candidats "déménageurs". Et ensuite, sans doute, une réflexion s'impose sur la sécurité de ce genre d'endroits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK