Liège: les hostilités reprennent autour du projet Lyge, au Cadran

Un vue d'architecte du projet Lyge (bureau Art & Build)
Un vue d'architecte du projet Lyge (bureau Art & Build) - © Art & Build

La bataille fait rage, autour du carrefour du Cadran, à Liège. Le promoteur bruxellois Lyge veut construire un immeuble de bureaux du huit étages. Son permis d'urbanisme, délivré voici presque cinq ans, arrive à échéance et il vient d'en obtenir la prolongation. Mais des riverains, qui s'étaient opposés à ce projet à l'époque, viennent d'introduire un nouveau recours.

L'endroit est "sensible". C'est l'une des entrées principales dans le périmètre historique. Alors, forcément, un bâtiment hors gabarit, plus haut que l'académie des Beaux-Arts, juste à côté, ça risque de dénoter et de faire de l'ombre aux voisins. Ceux-ci ont tenté d'arrêter le projet. Ils ont introduit plusieurs requête en annulation au conseil d'état, mais ils ont été déboutés.

Prolongation du délai

La société Lyge n'a pourtant pas démarré les travaux. C'est une question de prudence, de gestion des risques financiers, apparemment. C'est le genre de firme qui ne commence à construire que lorsqu'elle a trouvé des locataires ou des acheteurs. Mais ce type d'autorisation a toujours une date de péremption, une date avant laquelle il faut entamer le chantier. La société Lyge a donc sollicité, et obtenu, une prolongation du délai.

Il n'en n'a pas fallu plus aux opposants pour repartir au combat. La région wallonne est désormais saisie d'un recours. La deuxième manche de la bataille du cadran ne fait sans doute que débuter....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir