Les hospitalisations pour coronavirus ralentissent en province de Liège : "La situation s’est nettement détendue depuis plusieurs semaines"

Les hospitalisations liées au Covid sont en diminution depuis plusieurs semaines.

Selon les derniers chiffres, il reste 257 personnes hospitalisées pour cause de Covid, dont 102 en soins intensifs. Les hôpitaux de la province de Liège suivent globalement la même tendance, avec des chiffres très bas.

Selon les hôpitaux, cela varie entre 0 et 8 hospitalisations de manière générale, dont entre 0 et 2 personnes en soins intensifs. Une tendance que confirme le directeur médical de l’hôpital Saint-Nicolas d’Eupen, le docteur Frédéric Marenne. Cet hôpital avait accueilli le 1er patient belge atteint du Covid.

"La situation s’est nettement détendue depuis plusieurs semaines. Nous avons néanmoins accueilli deux patients aux soins intensifs, âgés de 47 et 57 ans, qui n’avaient pas eu de vaccin, de leur propre volonté, et qui évidemment le regrettaient. On n’a pas eu d’autres patients hospitalisés en salle banalisée. C’est une tendance générale dans les différentes provinces en Belgique, tous les chiffres vont dans les mêmes sens, si ce n’est une petite augmentation du nombre de tests PCR positifs, mais c’est probablement lié à l’augmentation des tests effectués pour les départs en vacances."

Le variant delta de plus en plus présent

Un exemple : sur les trois dernières semaines, le CHU de Liège a effectué près de 11.000 tests. 100 étaient positifs. La première semaine, 16% l’étaient au variant delta, 23% la deuxième et 32% la troisième. Ce variant est donc de plus en plus présent.


►►► À lire aussi : L'Inde sortie de la liste des "pays à très haut risque": malgré le variant Delta, les contaminations diminuent, comment l'expliquer ?


Parmi ces cas positifs, la moitié était des personnes de moins de 29 ans. Cela correspond aussi à la tranche des 20-29 ans qui est la plus réticente par rapport à la vaccination. Et quand on observe la pyramide des âges de la positivité, c’est cette tranche d’âge qui en constitue la base. C’est l’inverse de la pyramide d’octobre 2020, avant la vaccination.


►►► À lire aussi : Les 12-15 ans pourront être vaccinés moyennant autorisation parentale


Quant aux hôpitaux, ils ont aussi adapté leur stratégie depuis le 1er juillet dernier, comme l’explique le docteur Marenne : "On a changé de stratégie à partir du moment où la population était massivement vaccinée. C’est-à-dire que les patients qui sont vaccinés deux fois, avec au moins 15 jours écoulés depuis la deuxième dose, peuvent être hospitalisés de façon élective, sans avoir un test PCR. Ce système fonctionne parfaitement", assure-t-il. L’objectif restant toujours de convaincre les plus réticents à la vaccination.
 

Extrait du point presse du centre de crise du 07/07/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK