Les hôpitaux ne jouent pas la surenchère pour attirer les meilleurs médecins

Des infrastructures de qualité, c'est aussi une donnée importante pour le recrutement de médecins.
Des infrastructures de qualité, c'est aussi une donnée importante pour le recrutement de médecins. - © RTBF

La mise en lumière, par l'émission Questions à la Une, mercredi sur la RTBF, de certaines pratiques de médecins, et notamment la double tarification pour obtenir des rendez-vous rapides, continue de faire du bruit dans le milieu médical. Le CHR de la Citadelle, qui refuse désormais de s'exprimer autrement que par communiqué, explique que cette pratique ne concerne que deux de ses 500 médecins.

Cette affaire pose notamment la question de la manière dont sont recrutés les médecins par les hôpitaux, notamment les spécialistes de certaines disciplines en pénurie. 

Un grand nombre de médecins dans les hôpitaux sont recrutés via la cooptation, c'est-à-dire une recommandation d'autres médecins ou suite à des stages, soit via des candidatures spontanées. Reste les spécialistes de domaines où le recrutement est plus difficile, pour cause de pénurie notamment. C'est le cas de la gériatrie ou des urgences par exemple. " Il y a plusieurs voies : c’est de mettre des annonces dans la presse, c’est des contacts personnalisés, et puis alors, la solution ultime mais qui est quand même rarement utilisée, ce sont les chasseurs de tête ", explique le docteur Jean-Marie Bertrand, directeur médical adjoint du Centre hospitalier chrétien, tout en ajoutant que " Ceci dit, on peut saisir les opportunités. Si quelqu’un souhaite changer d’air et qu’il a un profil intéressant, on ne va évidemment pas le refuser ".

Mais les médecins font ils monter les enchères pour des postes plus rémunérateurs ? Pas au CHR de Verviers en tout cas où le directeur médical Eric Brohon se veut très clair : " Certains médecins ont une activité à l’extérieur de l’hôpital pour laquelle ils peuvent être déconventionnés, mais à partir du moment où ils exercent ici dans l’hôpital, ils ont une activité au tarif de la convention ".

Quant à la débauche de médecins entre hôpitaux, le docteur Brohon est là aussi affirmatif : " Ce n’est pas une pratique courante. Il n’y a pas de surenchère pour essayer d’aller débaucher des médecins d’autres institutions ".

Plutôt que de débauchage, les hôpitaux préfèrent parler de libre choix posés par les médecins, un peu comme dans toute entreprise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK