Les habitants du Gibet de Harzé vont pouvoir se domiciler à leur adresse

Le Gibet de Harzé, bucolique mais précaire
6 images
Le Gibet de Harzé, bucolique mais précaire - © Michel Gretry

C'est une modification administrative, mais elle pourrait changer la vie de près de trois cents résidents: l'administration wallonne s'apprète à réviser le plan de secteur de la commune d'Aywaille. Deux lotissements, deux zones de loisirs, le Gibet de Harzé et le Champ d'Oiseaux, vont devenir des "zones d'habitat vert". L'enquête publique vient de commencer.

 

Le problème est connu: dans ces deux campings, en un demi siècle, les caravanes ont cédé la place à des chalets puis des baraquements en dur, habités en permanence, alors que ce n'est pas autorisé. Avec à la clef, des soucis d'égoutage, de raccordements électriques, et de réseau d'eau. Jusqu'ici, les autorités locales ont accepté de domicilier, mais seulement à titre provisoire, cette population souvent précaire. Avec le changement de statut de ces terrains, les situations vont être régularisées définitivement. Les propriétaires, qui n'ont pas toujours été prévenus de la nature juridique de ce qu'ils ont acheté, vont pouvoir éventuellement revendre sans restriction de jouissance du bien.  Les voiries vont devenir publiques. Certes, le chasse-neige passe en hiver, mais le manque d'entretien saute aux yeux. Les canalisations ont déjà été réhabilitées au Champ d'Oiseaux; elles vont pouvoir l'être au Gibet de Harzé.

Les "zones d'habitat vert", c'est une nouveauté dans le code régional d'aménagement du terirtoire. Elles doivent répondre à des critères précis:  grandeur minimale des parcelles, densité maximale de logement, et puis pas de construction à étage. Une manière de promouvoir une certaine qualité de vie....

Entre le Gibet de Harzé et le Champ d'Oiseaux, une quinzaine d'hectares restent en "zone de loisirs", et pourraient donc, théoriquement, toujours être aménagées pour recevoir des touristes ou des vacanciers. Mais à Aywaille, personne ne le souhaite......

En 2017 le titre symbolique de hameau conféré au Champ d'Oiseaux (archives JT)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK