Les habitants des Vennes disent non à une nouvelle station-service

Les habitants des Vennes disent non à une nouvelle station-service
Les habitants des Vennes disent non à une nouvelle station-service - © Fanny Mathieu

Touche pas à mes Vennes ! Les habitants de ce quartier liégeois se mobilisent contre l’installation d’une nouvelle station-service qui devrait s’installer au croisement d’une rue de quartier et du Boulevard de Froidmont surnommé aussi le Boulevard de l’automobile. Une pétition a été lancée et un groupe Facebook s’est constitué.

Une quatrième station, une de trop ?

Ce serait la quatrième station sur cet axe de pénétration de ville, très fréquenté. Et pour les habitants du quartier c’est trop, c’est aussi trop près des habitations. C’est une station qui sera installée au cœur d’une zone résidentielle, dans une zone historiquement dévolue à l’habitat, entourée de maisons, avec des vis-à-vis sur d’autres jardins, explique Laurent Godinas, porte-parole du Collectif "Touche pas à mes Vennes ". Pour nous, c’est un non-sens complet, vu les risques sanitaires, environnementaux, vu les nuisances que cela occasionne. Pour nous, c’est inutile et néfaste.

Que pourrait – on imaginer sur ce terrain ? Un terrain privé qui ne laisse pas toute la latitude voulue aux riverains et à la ville. Si le projet (de la station-service) n’aboutit pas, on a plein d’idées. Et pour une ville comme Liège, à cet endroit-là, la première chose à faire est du logement, on a besoin de logement de qualité, c’est un quartier résidentiel. Et puis, c'est une grande surface, environ 1500 mètres carrés, il y aurait moyen de faire quelque chose de beau.

Une enquête publique en cours et des élus réticents

Plusieurs mandataires politiques liégeois (chez Ecolo, au MR, au PS) ont par ailleurs fait part de leur opposition à ce projet de nouvelle station-service. Selon nos confrères de l’Avenir, la ville n’est pas favorable au projet.

Pour le groupe "Touche pas à mes Vennes", ce serait un très mauvais signal de la ville si elle autorisait cette implantation : la Ville de Liège s’inscrit dans beaucoup de projets verts et durables, poursuit Laurent Godinas, plus d’arbres en ville avec le projet Canopée, une mobilité douce, on réaménage de l’autre côté du quartier les voies de circulation, avec plus de pistes cyclables, etc. Et de l’autre côté, on voudrait nous construire une station essence, au milieu d’une autoroute urbaine, ça n’a aucun sens.

Une enquête publique est en cours jusqu’au 4 novembre
 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK