Les forêts wallonnes d'épicéas attaquées par les scolytes : inquiétude des professionnels

Les coulées de résine sont un des symptômes de l'attaque de scolytes
2 images
Les coulées de résine sont un des symptômes de l'attaque de scolytes - © RTBF

Des épicéas dont les pointes roussissent et qui présentent des coulées de sèves le long du tronc, c'est le signe d'une attaque de scolytes, un petit insecte qui au final entraînera la mort de l'arbre.

Les forêts wallonnes sont durement touchées, tout comme celles des pays voisins. Francorchamps, par exemple, est entouré de forêts. Un peu partout, des traces d'attaques de scolytes sont visibles sur les épicéas, mais c'est toute la Région wallonne qui est touchée. Et en cas d'arbre attaqué, il n'y a pas de secret : il faut l'abattre.

La règle c’est vraiment d’essayer d’abattre et d’évacuer au plus vite ces arbres pour éviter que la population d’insectes ne reste en forêt et ne contamine d’autres arbres. Mais ce n’est pas parce qu’on a un ou dix arbres scolytés sur sa parcelle qu’il faut la couper. Le marché du bois va être assez perturbé cet automne suite à ces attaques donc ce n’est pas le moment de vendre toute une parcelle parce qu’il y a quelques arbres scolytés, d’autant plus si l’âge de la parcelle n’est pas du tout en âge d’exploitabilité ", précise Vincent Colson, responsable de la Cellule d'appui à la petite forêt privée.

José Archambeau gère les achats d'une scierie. Face au problème des scolytes, il est inquiet : " C’est plus qu’inquiétant, c’est dramatique. Est-ce que nos sapinières vont y passer ou est-ce que cela va se limiter à quelques centaines de milliers de mètres cube ? Ensuite, pour les scieurs, comment faire pour avaler et gérer cette montagne de bois qui arrive sur le marché ? Cela va entraîner une très forte baisse des prix mais pour le moment, le prix est secondaire. Il faut d’abord essayer d’évacuer toute cette marchandise qui est en forêt et qui continue à polluer nos forêts ".

Les experts estiment qu'il faudra plusieurs mois pour enrayer le problème. Des professionnels sont d'ailleurs présents ce week-end lors des Forest Days à Francorchamps, afin de conseiller les particuliers dont les épicéas sont victimes de scolytes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK