Les fermes d'accueil social, bien plus qu'une exploitation agricole

Les fermes d'accueil social pour les personnes en difficulté
Les fermes d'accueil social pour les personnes en difficulté - © D.R

Le nouveau film des frères Dardenne, « Le jeune Ahmed » décrit l'histoire d'un jeune radicalisé qui, au travers de l'IPPJ (Institutions publiques de protection de la jeunesse), découvre la vie quotidienne dans une ferme.

Ce long métrage se base sur une réalité, celle des fermes d'accueil social présentent, notamment, en région liégeoise.

L'accueil social rural à la ferme c'est l'accueil de personnes en difficulté sociale, familiale ou de santé. Il s'agit de personnes qui ont besoin de prendre l'air dans des fermes ou des structures rurales en lien avec le monde agricole. Comme l'explique Lorraine Guilleaume, chargée de mission « Accueil Social Rurale » au sein d'Accueil Champêtre en wallonie. « Ce sont des personnes, en principe, de tous les âges et qui sont confrontées à des difficultés. Elles ont un besoin de se reconnecter avec elles-mêmes et d'aller se ressourcer au contact des animaux, de la nature. Ces personnes, en difficulté sociale, ont besoin de retrouver du temps pour elles et aussi du sens à leur vie ».

En immersion dans l'univers de l'agriculture

Les participants s'adonnent à toutes les activités d'une ferme. Parfois, ce sont de petites activités mais qui sont des petits gestes utiles.

Lorraine Guilleaume: «Ils peuvent brosser une cour, nourrir les animaux et partager des tâches avec l'agriculteur. C'est très diversifié, cela dépend du type de ferme mais également des besoins de la personne et de ses capacités».

Quant aux agriculteurs ils peuvent, s'ils le désirent, participer à une formation pour les aiguiller dans cette nouvelle aventure. Il s'agit de leur offrir des outils pour pouvoir faciliter leur communication avec les personnes qu'ils vont accueillir chez eux.  

Une aventure enrichissante pour les 2 parties

Il y a des bénéfices qui sont très importants de part et d'autre. Tout d'abord pour les personnes qui sont accueillies et qui retrouvent beaucoup d'autonomie tout en retrouvant la confiance en soi et elles se sentent utiles, explique Lorraine Guilleaume. Cela permet également de se reconnecter au quotidien en vivant au rythme de la ferme et des animaux. Pour les agriculteurs cela a beaucoup de sens. Beaucoup d'entre eux se sentent aujourd'hui isolés et l'accueil social leur permet d'avoir quelqu'un près d'eux à la maison. Ouvrir sa ferme à la rencontre d'autres personnes est également un geste qui a tout son sens. Pour certains accueillants, qui ont suivi des études sociales, c'est également l'occasion de partager ses propres connaissances et de les valoriser en accueillant chez soi«.

Le site: https://accueilchampetre-pro.be/

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK