Les étudiants liégeois privés de leur festival

Les raisons invoquées sont les mêmes que pour les 24h vélo de LLN: le coût financier pour sécuriser l'événement.
Les raisons invoquées sont les mêmes que pour les 24h vélo de LLN: le coût financier pour sécuriser l'événement. - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Le président de l'Unifestival, Arno Chamberlan, a annoncé vendredi l'annulation du festival musical liégeois, organisé en collaboration avec l'Université de Liège (ULg). L'association n'a pas pu faire face au surplus budgétaire occasionné par les charges liées à la sécurité.

Depuis 2007, le festival gratuit accueille chaque année en moyenne 10.000 étudiants sur le campus du Sart Tilman. Or le site de l'université, de par ses nombreuses ouvertures, requiert des efforts logistiques particulièrement importants.

"Nous avions déjà engagé plusieurs milliers d'euros supplémentaires", explique Arno Chamberlan, "Investir plus était impossible."

Dans le contexte actuel, des mesures drastiques sont demandées aux organisateurs d'évènements publics notamment en ce qui concerne les frais de gardiennage.

La décision a été prise de reporter les festivités à l'année académique prochaine. A l'avenir, les organisateurs anticiperont ces charges en engageant directement le dialogue avec les autorités communales et universitaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK