Les employés de la fonderie Magotteaux sont en grève ce vendredi

Débrayage, ce vendredi matin, à la fonderie Magotteaux
Débrayage, ce vendredi matin, à la fonderie Magotteaux - © Tous droits réservés

Le groupe Magotteaux va mal. La filiale luxembourgeoise a récemment été vendue à un fonds d'investissement bavarois, et les travailleurs de Vaux-sous-Chèvremont craignent de subir le même sort. Il faut dire que l'une des trois usines liégeoises, qui produit des boulets de broyage et concassage, est à l'arrêt, et que les deux autres lignes tournent au ralenti, avec chômage économique des ouvriers tous les vendredis. Alors, quand les employés ont appris le licenciement de deux collègues, pour cause de suppression de postes, ils ont décidé de se croiser les bras.

Ils redoutent que ce ne soit le début d'une série de désengagements, petit à petit, pour éviter d'atteindre, en une fois, le volume de dégraissage qui, selon la loi, impose une négociation collective sur un plan de départs, une procédure "Renault". Ils ont donc demandé à la direction de s'engager à ne plus virer personne avant la fin de l'année, ce qui, apparemment, a été accepté, et par écrit, en fin de journée....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK