Les cas de mélanome en augmentation en Belgique

Les cas de mélanome en augmentation en Belgique
Les cas de mélanome en augmentation en Belgique - © Belga

A l’occasion de la semaine nationale de prévention des cancers de la peau, un dépistage gratuit du mélanome, organisé par le CHU de Liège, a eu lieu ce lundi aux Galeries Saint-Lambert.

Le mélanome, c’est un cancer des cellules qui forment le pigment de la peau. Les premiers symptômes sont pour le moins difficiles à identifier car le patient ne ressent pas d’effets significatifs. Le facteur génétique est donc à prendre en compte comme risque avant-coureur. "Les personnes qui ont une peau claire, des yeux clairs et des cheveux clairs sont plus à même de développer un mélanome, explique le Professeur Arjen Nikkels, dermatologue au CHU. Les coups de soleil restent le danger principal, surtout dès le plus jeune âge. 95 à 98% des cas sont liés à l’exposition au soleil."

1800 à 2200 nouveaux cas répertoriés en Belgique chaque année

Depuis une quarantaine d’années, le nombre de cas recensés à travers le monde augmente. La Belgique ne fait pas exception à la règle : "On est plus spécialisés, et on fait plus attention. Il faut prendre aussi en compte le fait que plus de gens ont du temps libre. Ils font plus de sport et partent plus vite en vacances, ce qui favorise l’exposition au soleil."

La semaine nationale de prévention des cancers de la peau permet donc de sensibiliser la population au dépistage et plus particulièrement à l’auto-dépistage. "En général, on conseille aux patients de montrer les lésions qui sont légèrement différentes des autres grains de beauté. Ils peuvent s’en assurer chez eux en regardant régulièrement ceux-ci, lorsqu’ils prennent une douche par exemple. L’auto-dépistage est très important", conclut le Professeur Nikkels.

Le meilleur moyen pour se protéger reste le même : appliquer de la crème solaire lors des fortes expositions au soleil, et ce dès le plus jeune âge. Pour les personnes à risques, il est également recommandé de faire un contrôle annuel chez son médecin généraliste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK