Les bus TEC circulent à nouveau normalement après la grève émotionnelle d'hier

Les bus circulent normalement ce matin
Les bus circulent normalement ce matin - © Tous droits réservés

Les bus du TEC Liège-Verviers roulent à nouveau normalement ce matin sur tout le réseau. 

Hier, de nombreux chauffeurs ont débrayé, une grève émotionnelle menée au sein des dépôts de Jemeppe, Rocourt, Omal, Oreye et Bassenge. Ce mouvement d'humeur faisait fait suite à un nouvel incident (cette fois sur la ligne 2) en lien avec les mesures de protection imposées actuellement à la clientèle. 

Les clients doivent obligatoirement porter un masque, tandis que le nombre de voyageurs par bus est limité pour respecter les mesures de distanciation, ce qui ne plait pas visiblement pas à tout le monde. "C'est le troisième incident violent depuis le début du confinement", précise Carine Zanella, porte-parole de TEC Liège-Verviers. Cette fois, un voyageur sans masque a brisé la vitre de la porte de la cabine parce que le chauffeur lui demandait de descendre du véhicule". Ces derniers jours, un chauffeur a également reçu un pavé dans son pare-brise, un autre s'est vu cracher dessus, simplement parce qu'ils tentaient de faire respecter les règles de protection  

"La procédure classique en cas d'incident", rappelle Carine Zanella, "c'est que le chauffeur contacte immédiatement son dispatching, qui se met alors en contact avec les forces de l'ordre. Depuis le début du confinement, nous avons effectivement renforcé la collaboration avec la police présente sur le terrain".  Insuffisant selon les chauffeurs, qui, conséquence du mouvement d'hier, bénéficieront de contrôles accrus à la gare routière de Jemeppe, aux arrêts Place Saint-Lambert et République Française ainsi que sur les lignes qui desservent les centres commerciaux.

Une nouvelle rencontre est programmée demain entre direction et syndicats afin d'affiner les zones de surveillance.