"Les Bras d'Amélie", nouvel album de chanson française d'Autobianchin, alias Eric Bianchin

"Les Bras d'Amélie", nouvel album de chanson française d'Autobianchin, alias Eric Bianchin
"Les Bras d'Amélie", nouvel album de chanson française d'Autobianchin, alias Eric Bianchin - © Tous droits réservés

Le musicien et guitariste liégeois Eric Bianchin, créateur il y a dix ans de l'ensemble musical Intermezzi, revient sous le nom d'artiste Autobianchin avec un album de chanson française baptisé : "Les Bras d'Amélie", un album dont il signe paroles et musique empreint de poésie et sur lequel on trouve également trois titres instrumentaux, choix peu courant : " En effet, ça n'est pas courant" concède Eric Bianchin "Sur les huit titres de l'album il y a trois instrumentaux. J'en avais écrit de très nombreux. J'ai sélectionné ceux qui me paraissent être les meilleurs. Je pense que la musique instrumentale permet de développer davantage l'imaginaire".

Hommage à Jeanne Moreau

Dans la chanson titre de l'album "Les Bras d'Amélie", surgit une voix, reconnaissable entre toutes, celle de Jeanne Moreau.

On peut entendre la comédienne prononcer quelques mots du texte "Cet amour" du poète Jacques Prévert. "Je suis un grand fan et admirateur de Jeanne Moreau" souligne Eric Bianchin,  précisant que la comédienne était décédée peu de temps après l'enregistrement de cette chanson. " Quand j'ai appris que Jeanne Moreau léguait sa fortune à la création artistique, j'ai décidé de lui dédier mon album" raconte l'artiste liégeois.

Cette chanson a fait l'objet d'un clip vidéo réalisé sous forme de film d'animation. Il a, à ce jour, récolté près de 3000 vues sur YouTube. Il a également été sélectionné pour la 34ème édition du festival Anima, Festival International du film d'Animation de Bruxelles, dans la catégorie "Courts-métrages nationaux hors compétition". 

"Les Bras d'Amélie" est édité sur le label belge Freaksville, label du musicien, auteur-compositeur liégeois Benjamin Schoos.  Un album plein de charme, de poésie, de créativité et d'audace aussi. De l'audace il en faut pour se lancer dans pareille aventure, sans beaucoup de moyens. "J'ai la chance de pouvoir compter sur la générosité d'un mécène qui aime ce que je fais et qui contribue  financièrement à la réalisation de ces petites pièces musicales. Car même si l'album sort sur un label, tout a un prix. Une vidéo, un enregistrement dans de bonnes conditions, dans un bon studio... ça fait monter l'addition. Mais au-delà de la diffusion et de la reconnaissance c'est avant tout l'envie et le besoin de continuer à créer, comme le ferait n'importe quel artiste dans un autre domaine, qui anime Eric Bianchin. En espérant que cela plaise évidemment à un maximum de personnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK