Le droit collaboratif pour aider les avocats de Liège et Verviers à régler les conflits

Les barreaux de Liège, Verviers et Cologne s'associent pour régler les conflits à l'amiable
Les barreaux de Liège, Verviers et Cologne s'associent pour régler les conflits à l'amiable - © Tous droits réservés

Les barreaux de Liège, Verviers et Cologne viennent de lancer ensemble un centre international de droit collaboratif.

La procédure judiciaire peut parfois être longue, coûteuse et pénible. Parmi les alternatives: le droit collaboratif. C'est une manière de régler des conflits par la négociation. Avec l'aide d'avocats, les parties peuvent décider de parvenir à un accord sans passer devant un juge. La procédure est volontaire et confidentielle.

Une quarantaine d'avocats liégeois et verviétois ont suivi une formation obligatoire de deux jours pour pouvoir appliquer cette procédure. Ils ont décidé de s'associer avec leurs collègues de Cologne.

Conflits commerciaux et familiaux

"Prenons l’exemple d’un commerçant de Cologne a un conflit avec un fournisseur de Liège et Verviers. Pendant des semaines, nous devons décider quel est le droit applicable. Avec cette collaboration, nous serons efficaces en parlant du fond tout de suite" explique maître Jean-François Henrotte, secrétaire du centre international de droit collaboratif.

Outre le droit commercial, ce processus de droit collaboratif a également un intérêt dans les relations familiales. "Lorsqu’un papa allemand a un conflit avec une maman belge, nous ne perdons pas de temps sur le droit à appliquer et on construit une décision ensemble pour le maintien de cette famille".

Il s’agit d’une association transfrontalière qui peut accueillir un certain nombre de pays. Par exemple, le barreau de Lille s’est montré intéressé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK