Les autoroutes liégeoises, parmi les plus bruyantes de la Région wallonne

Les autoroutes et les nationales, en région liégeoise: une cartographie qui va faire du bruit
Les autoroutes et les nationales, en région liégeoise: une cartographie qui va faire du bruit - © Tous droits réservés

Dans son dernier bulletin, le centre de recherches routières vient de publier une cartographie de la qualité acoustique du réseau wallon, une cartographie réalisée à la demande de l'administration, en deux phases, au cours des deux dernières années. Une remorque, équipée de capteurs et de pneus de référence, a été baladée sur les divers tronçons. Des mesures géolocalisées ont été effectuées, pour l'essentiel à la vitesse, supposée constante, de 80 km/h. Les résultats ont été corrigés en fonction de l'évolution de la dureté du caoutchouc et des variations de la température de l'air, selon des formules adaptées au revêtement, asphalte ou béton. 

Les scores sont édifiants. Le niveau de bruit est considéré comme normal en-dessous de 100 db. En région liégeoise, près de 30% de dépassement de cette norme sont observés, avec une proportion anormalement élevée de kilomètres de voiries classées comme "très bruyantes". Sans surprise, ce sont la E40 dans la traversée hesbignone, et la E42 dans sa montée vers les hauteurs ardennaises, qui cause le plus de pollution sonore. Mais il y a pire: en région hutoise, la N90, une nationale à quatre bandes pour l'évacuation rapide des riverains de la centrale nucléaire, est un "point noir" pratiquement sur tout son parcours. 

Maigre consolation: notre province compte également la plus forte proportion de chaussées classées dans la catégorie "très silencieuses"...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK