Les 84 communes de Liège se mettent d’accord sur l’utilisation du Covid Safe Ticket

Après la décision prise mardi par les 24 bourgmestres de l’arrondissement de Liège d’imposer le Covid Safe Ticket lors des grands évènements, ce sont aujourd’hui les 84 communes de la province qui s’alignent. Elles ont conclu un accord de principe, reste à définir les modalités pratiques.

Les bourgmestres se sont réunis ce matin "pour adopter les mêmes décisions en matière d’organisation de manifestations dans nos communes", explique Daniel Bacquelaine (MR), bourgmestre de Chaudfontaine et vice-président de la Conférence des bourgmestres de l’arrondissement de Liège. C’est à l’unanimité qu’ils ont décidé de recommander le Covid Safe Ticket pour les manifestations locales, en réponse à la hausse des contaminations particulièrement importante en province de Liège. "L’état d’esprit est de considérer que le Covid Safe Ticket est un avantage, une opportunité qui facilite la vie des organisateurs et qui sécurise les participants."

Qui ? Quoi ? Comment ?

À partir de combien de participants ce pass sera-t-il obligatoire ? Dans quel cadre ? Pour quels types d'évènements ? Ce sera à l’appréciation des bourgmestres concernés, répond Daniel Bacquelaine, "en fonction du nombre de personnes réunies et du caractère plus ou moins privé ou public des manifestations." Chaque organisateur d'évènement, qu'il soit public ou privé, devra se référer à l'autorité communale pour savoir si ou ou non, il y a lieu de réclamer le pass sanitaire. 

La mesure est applicable immédiatement, excepté pour les fêtes dansantes où elle prendra effet le lundi 27 septembre, afin de ne pas pénaliser les organisateurs des manifestations programmées d'ici-là.

À noter que ce jeudi, ce sera  au tour du gouvernement wallon de se réunir pour décider de la généralisation du Covid Safe Ticket

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK