Les 7 et 8 septembre : journées du patrimoine

31ième édition des journées du patrimoine
31ième édition des journées du patrimoine - © Tous droits réservés

Des églises, des jardins, des châteaux, des ruines, des fermes... 130 lieux exceptionnels seront accessibles dans 47 communes de la province. Les journées du patrimoine se dérouleront les 7 et 8 septembre prochains. Sur le thème "le patrimoine sur son 31" puisque c'est la 31ième édition. 

Cheminées, boiseries et peintures murales d'époque
"On pourra par exemple visiter des maisons particulières" nous explique la coordinatrice Madeleine Brilot. "Par exemple la maison Lem à Herstal. C'est une maison du XVIIIième siècle. Elle est ouverte au public pour la première fois. Elle est entièrement conservée, avec ses cheminées, des peintures murales, toutes les boiseries, qui sont entièrement d'époque. Elle est magnifique. Elle a été rachetée par un collectif d'architectes. 
Vous avez aussi des bâtiments qui depuis des années demandent à être restaurés, comme l'arvô de la Chartreuse. C'est un passage couvert qui a été construit au XIVième siècle par le Prince-évèque pour que les Chartreux puissent accéder à leurs champs. Dans le centre de Liège, en Neuvice, on pourra visiter une excellente chocolaterie - dont je tairai le nom - qui atransformé une maison de commerce traditionnlle en pans de bois en un lieu dédié à l'art culinaire. Et puis tout le monde connaît la galerie de la gare de Chaudfontaine, grâce à une peinture de Delvaux. Eh bien dans cette galerie, il y aura une exposition qui rappellera une visite royale."

La coordinatrice fera visiter son propre bureau à la Paix-Dieu

"Mon bureau est dans un ancien moulin restauré. Une structure tout à fait particulière qui avait une fonction professionnalle plus l'habitation du meunier. Et  tout ça est mis en valeur par une nouvelle architecture. Il y a eu une vraie réflexion de l'architecte pour donner à voir les anciennes fonctions dans la nouvelle vie du bâtiment. Les mécanismes du moulin sont visibles dans le bureau de mes collègues."

Des agents du patrimoine mécontents le feront savoir

Une petite dizaine d'agents de l'administration wallonne du patrimoine s'étaient déplacés ce jeudi à l'occasion de la conférence de presse de présentation des journées de septembre. Ils ne sont pas contents. La fusion entre l'IPW et les anciens services du patrimoine se passe mal expliquent-ils. Les agents dénoncent une administration devenue ubuesque en même temps que privée de moyens financiers. "Les maladies deviennent récurrentes chez les agents de terrain. Des problèmes de dos, des tendinites, des problèmes moraux aussi" détaille Philippe Lammerant, délégué cgsp qui accuse la pression mise sur les travailleurs du patrimoine.

"Des burn-outs, des dépressions" renchérit la permanente Laeticia Marbet. "Ce sont des personnes qui aiment leur travail. Et à partir du moment où on leur demande de faire le tri dans leurs missions, ils ne sont plus en mesure de travailler comme ils devraient le faire. Les conditions de travail sont dégradées depuis la fusion. On a des agents qui demandent à quitter l'AWAP ! " Les agents de l'AWAP annoncent des manifestations symboliques de sensibilisation à l'occasion des journées du patrimoine, sans qu'il soit question d'empêcher qui que ce soit d'accéder aux sites ouverts au public. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK