Coronavirus: les 100.000 masques FFP2 "dont personne ne voulait" ont finalement trouvé preneur

100.000 masques pour le personnel soignant grâce à son passage dans "C'est vous qui le dites"
2 images
100.000 masques pour le personnel soignant grâce à son passage dans "C'est vous qui le dites" - © Tous droits réservés

La semaine dernière, Jean-François, un auditeur originaire d'Uccle, faisait appel à l'équipe de "C'est vous qui le dites" pour revendre 100.000 masques FFP2 qu'il allait recevoir de Chine et dont personne ne voulait. À la suite de son passage dans l'émission, Jean-François a reçu de nombreux appels d'acheteurs intéressés et cette affaire a pris une tournure positive...

Le 24 mars dernier, un mardi matin, Jean-François, un auditeur originaire d'Uccle, contacte le standard de "C'est vous qui le dites" pour pousser un coup de gueule...

Relativement énervé, Jean-François profite de son passage sur notre antenne pour faire passer un message : "J'ai un ami à Pékin qui a acquis 100.000 masques de type FFP2. Il les a acquis avec ses fonds personnels... Les 100.000 masques arrivent ce samedi à Bierset. J'ai contacté une multitude de distributeurs grossistes en pharmacie et tous les hôpitaux de Bruxelles mais je n'ai de réponse de personne!"

Notre auditeur lance alors un dernier appel sur antenne : "J'entends du matin au soir, dans les médias, qu'il manque de masques et moi, j'en ai 100.000 qui arrivent samedi et je n'ai pas un acheteur ! Je fais ça à titre bénévole, je ne gagne pas un centime là-dessus ! Le prix est de 2,50€ le masque alors qu'on m'appelle SVP !"

Un appel de la Communauté germanophone

Le message de Jean-François est entendu par de nombreuses personnes qui n'hésitent pas à contacter la RTBF dans la foulée afin de pouvoir entrer en contact avec lui. Entretemps, l'équipe se charge de vérifier la véracité de cette histoire qui, au final, se révèle être véridique... Un suivi de cette affaire est alors assuré sur antenne auprès des téléspectateurs et auditeurs. 

Parmi les nombreux appels que Jean-François reçoit, l'un d'eux sort du lot : celui d'Antonio Antoniadis, ministre de la Santé de la Communauté germanophone. Très intéressé par ces masques pour le personnel médical, il propose de les racheter à prix coûtant. Un bon de commande est alors réalisé et le pacte est conclu entre les deux parties.

Une histoire de masques qui finit bien...

Une semaine plus tard, la cargaison de masques est envoyée depuis la Chine vers la Belgique. Après une escale à Moscou, les 100.000 masques arrivent à destination, à l'aéroport de Bierset (Liège). 

Une fois sur le sol belge, la cargaison et la documentation sont contrôlées par le SPF Économie ainsi que par la Douane. Et le tout est jugé conforme et alors envoyé à la Communauté germanophone. De notre côté, nous contactons au même moment le cabinet du ministre Antoniadis qui confirme cette information.

Grâce à son appel dans "C'est vous qui le dites", Jean-François a pu venir en aide à de nombreux membres du corps médical, qui bénéficient aujourd'hui d'une meilleure protection.  Une histoire de masques qui finit bien, ce n'est pas toujours le cas en Belgique dernièrement.