Le tram à Liège, objectif 2021

Le projet de tram à Liège
2 images
Le projet de tram à Liège - © www.greisch.com

Le ministre de la mobilité, Carlo Di Antonio, a confirmé, ce vendredi, qu'une solution se dessine pour débloquer le dossier du tram. Et, pour la première fois, il a fixé 2021 comme année de mise en service.

Le gouvernement concocte une solution de financement à 100% sur le budget régional. Même si les derniers détails doivent encore être peaufinés, le chantier devrait démarrer sans nécessairement passer par le mécanisme du partenariat public-privé.

"Il y a une autre manière de faire qui est de réaliser un marché public classique, de réaliser des travaux, comme pour d'autres infrastructures, et donc de répartir la charge sur la durée des travaux donc, trois, quatre, cinq ans. Aujourd'hui, nous avons une formule à proposer qui devrait pouvoir nous permettre de commencer les travaux en 2017. Notre volonté est de commencer en 2017, le temps d'attribuer les différents marchés, et de se mettre d'accord, effectivement, sur la formule finale. Je suis optimiste sur un début de chantier en 2017, donc, ça veut dire une inauguration en 2021, enfin, de ce tram".

Desserrer l'étreinte

Le doute qui subsiste, c'est qu'il reste une possibilité de rester dans le cadre d'un partenariat public-privé. Le tramway liégeois n'est pas un cas isolé. Plusieurs grands chantiers de ce type, comme le contournement d'Anvers, ou d'autres dans les pays voisins, sont actuellement bloqués par Eurostat, le gardien européen de l'orthodoxie comptable. L'Institut (belge) des Comptes Nationaux a donc demandé à Eurostat de définir clairement et précisément ce qu'est un "partenariat public privé".  Des limites trop restrictives gêneraient les politiques de relance prônée par Jean-Claude Junker, le président de la Commission Européenne. Poser le problème globalement, et non plus sur le cas particulier liégeois, pourrait desserrer l'étreinte. Le gouvernement wallon garde donc l'espoir que le tram puisse, en bout de course, rentrer dans le cadre d'un partenariat public-privé dûment autorisé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK