Le téléphérique de Huy sera remis en service en 2020

Le site de la station inférieure du téléphérique, tel qu'il devrait se présenter en 2018
6 images
Le site de la station inférieure du téléphérique, tel qu'il devrait se présenter en 2018 - © JNC International

René Collin, le ministre wallon en charge du Tourisme, a marqué son intérêt pour le dossier de la réhabilitation du téléphérique de Huy et ses abords, a-t-il annoncé jeudi matin en présence du bourgmestre de l'entité, Christophe Collignon, à l'occasion d'une visite sur place. Un premier subside d'un peu moins de 800 000 euros devrait être prochainement débloqué pour l'aménagement des abords de la station inférieure du téléphérique. Le dossier doit toutefois encore être approuvé par le gouvernement wallon mais le ministre Collin a fait savoir qu'il le soutiendra.

Ce n'est toutefois pas demain que le téléphérique sera remis en fonction. Le dossier est en effet scindé en trois volets. Le premier est la réhabilitation du téléphérique, sur les pylônes déjà existants, mais avec de nouvelles cabines et la possibilité de transporter du matériel vers le fort. Cette cabine container sera en effet la seule manière d'amener du matériel dans celui-ci en vue de travaux, le fort n'étant pas accessible par la route. Le deuxième volet consiste en la réhabilitation du parc récréatif de la Sarte. Quant au troisième, il concerne la rénovation de la station inférieure et de l'ensemble de ses abords. C'est ce troisième volet qui fera l'objet d'un premier octroi de subsides.

Lors de sa visite, René Collin a souligné le caractère "très intégré" du projet, et donc la nécessité de le soutenir financièrement dans tous ses aspects.

Les autres volets sont eux moins avancés et devront encore franchir une série d'étapes avant de pouvoir être concrétisées. Il faudra aussi trouver des partenaires privés dans le cadre d'un partenariat public-privé, pour la conception, les travaux et la gestion du téléphérique, voire également du parc récréatif et/ou du fort. Il est prévu que le téléphérique ait une capacité de transport de 100 à 150 personnes par heure.

D'après le bourgmestre de Huy, Christophe Collignon, il est raisonnable de penser que les premiers travaux (ceux qui concernent les abords de la cabine inférieure) pourraient débuter en 2018, le temps de mener à terme les procédures administratives dont les cahiers des charges et la désignation des entreprises en charge des travaux. Quant au téléphérique, il pourrait reprendre vie à l'horizon 2020.

Le budget actuellement prévu pour le téléphérique est de 6,2 millions d'euros (2,6 millions sont déjà trouvés via des subsides et les assurances). Le budget initial pour le parc de la Sarte était de 5 millions d'euros. Quant au budget pour les abords de la station inférieure, il est estimé à 1,6 millions d'euros. A cela s'ajoutera l'investissement du ou des partenaires privés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK