Le site des anciens Pieux Franki continue de se reconvertir en séniorerie

Voici le terrain vague où la résidence Franki souhaite s'étendre
Voici le terrain vague où la résidence Franki souhaite s'étendre - © Tous droits réservés

Depuis quelques années, le siège social de la société Franki, dans le quartier liégeois du Longdoz, s'est transformé en séniorerie. La résidence accueille cent cinquante personnes, environ. Le gestionnaire, c'est une association sans but lucratif, derrière laquelle se trouve le groupe Vulpia, l'un des poids lourds du secteur, avec près de 1500 chambres à travers le pays, avec plus de dix millions de chiffre d'affaires et plus de 250 emplois wallons.

L'agrandissement envisagé prévoit de construire un immeuble de cinq étages, pour accueillir une septantaine de résidents supplémentaires. Architecturalement, rien à redire: façade en crépi, soubassement en pierre bleue... Urbanistiquement, pas de souci: la parcelle est située en zone d'habitat. Le problème serait plutôt d'ordre sociologique: dans le voisinage immédiat, une ancienne usine cigarettière abrite une autre maison de repos, avec deux centsd pensionnaires. Elle doit, dans deux ans, déménager en périphérie, et le risque de voir le Longdoz devenir un quartier de vieux reste mince. Mais il convient peut-être de commencer à s'interroger sur les conséquences de la politique menée depuis plusieurs années au niveau régional: les normes ne permettent plus aux établissements de taille modeste d'être rentables, et  les structures d'hébergement se regroupent. Avec, forcément, des phénomènes de conentration géographiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK