Le Roi Philippe en visite à l'aéroport de Liège

Le roi Philippe en visite à l'aéroport de Liège
3 images
Le roi Philippe en visite à l'aéroport de Liège - © RTBF - Olivier Thunus

Ce jeudi, le Roi, en compagnie de plusieurs ministres, était à l’aéroport de Liège pour une visite de travail. 

Depuis le début de la crise du Covid-19, l’aéroport liégeois est devenu une véritable plaque tournante pour le transport de matériel. Le souverain est arrivé sur le coup de 15h10 à l'aéroport de Liège, sous les rafales de vent, accompagné notamment du CEO Luc Partoune et du ministre wallon des Aéroports Jean-Luc Crucke. Il a été accueilli par plusieurs membres du personnel tels qu'un agent de sécurité, le responsable des opérations au sol ou encore une représentante du département des achats, qui s'est notamment occupée de l'achat de masques, de désinfectants, ...

J'adore l'odeur du kérosène

Le roi Philippe a discuté quelques minutes avec les travailleurs, s'inquiétant de la façon dont ils ont vécu la crise. "J'adore l'odeur du kérosène", a-t-il même confié à une ravitailleuse, chargée de remplir les avions de carburant.   Le souverain a ensuite eu droit à une démonstration effectuée par un agent de la douane, lui montrant un chargement de masques de protection KN95 non conformes. Pour vérifier la conformité des masques respiratoires, la douane inspecte tout d'abord l'emballage, qui doit comporter un certain nombre d'inscriptions comme le destinataire, des explications pour mettre le masque ou encore le sigle CE. Ce dernier ne suffit toutefois pas et, en cas de doute, les masques sont expédiés aux agences de surveillance du marché tels que le SPF Économie ou l'AFMPS. Ils sont alors testés en laboratoire. Le colis présenté au Roi ne filtrait pas suffisamment pour être utilisé à l'hôpital. En cas de non conformité, les masques sont soit détruits, soit réexportés.  

 

Un milliard de masques en transit à l'aéroport

Le Roi a poursuivi sa visite en assistant au déchargement d'un avion transportant du matériel médical pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il s'est ensuite rendu au centre de tri Fedex. L'entreprise a repris les activités de TNT en 2016 et compte depuis lors quelque 5.000 employés en Belgique, dont 1.800 à l'aéroport de Liège.    Pas moins de 48.000 colis peuvent être traités par heure dans ce gigantesque centre, grâce à deux chaînes automatiques pouvant prendre en charge 24.000 pièces par heure. Chaque colis est scanné, pesé et mesuré. En trois minutes, il atterrit dans un conteneur, d'où il sera expédié vers son destinataire. Outre ces chaînes automatiques, le centre Fedex traite également des colis médicaux, qui ont d'ailleurs constitué le gros du travail pendant la crise, a expliqué un responsable au souverain.   Un milliard de masques sont passés par l'aéroport de Liège lors de la crise sanitaire, a indiqué un porte-parole de Liege Airport. Environ 60 à 65% étaient destinés à la Belgique.   Le Roi a clôturé sa visite par une table-ronde sur le rôle de Liege Airport en tant que plateforme logistique durant la pandémie de Covid-19.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK