Une résolution en faveur des salles de shoot adoptée en commission au Parlement wallon

La ville de Liège est bien décidée à ouvrir sa salle de shoot, quoi qu'en dise la loi
La ville de Liège est bien décidée à ouvrir sa salle de shoot, quoi qu'en dise la loi - © Aris Messinis

Le débat sur les salles de shoot s'invite au parlement wallon. Une résolution vient d'être adoptée en commission et devrait être votée dans une quinzaine de jours en plénière. Le texte demande au gouvernement wallon de se positionner clairement pour l'ouverture de ces salles de consommation. La proposition est portée par six députés wallons : Benoît Drèze (cdH), Christine Defraigne (MR), Alain Onkelinx (PS), Véronique Salvi (cdH), Véronique Durenne (MR) et Pierre-Yves Dermagne (PS).

Les trois premiers sont Liégeois et on le sait, la ville de Liège veut depuis longtemps ouvrir sa salle de shoot. Problème : pour l'instant la loi l'interdit. Depuis quelques mois, la pression est de plus en plus forte sur Maggie de Block (Open Vld), la ministre de la santé, pour qu'elle fasse bouger les lignes.

La ville de Liège, prête à avancer quoi qu'il arrive

Mais à Liège cet espace pourrait malgré tout ouvrir très bientôt, dès le mois de juin, même si le fédéral ne donne pas son feu vert. Un scénario de plus en plus probable selon Benoît Drèze, qui est aussi conseiller communal liégeois. "La loi fédérale est un obstacle, mais pas insurmontable", assure-t-il. Il rappelle que Philippe Dulieu, le procureur du roi, a pris position publiquement pour les salles de shoot. "Il a indiqué que si la ville de Liège venait à en ouvrir une, il ne s'y opposerait pas", précise-t-il.

Quand au risque d'attiser les tensions avec le nord du pays, majoritairement opposé aux salles de shoot, cela ne semble pas inquiéter le député wallon : "il y a toujours une région qui avance plus vite que l'autre, puis tout le monde finit par s'aligner".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK