Le projet de rénovation du "Fiacre", à Liège, commence à se concrétiser

Une esquisse de la transformation du bâtiment, telle que les architectes l'envisagent.
2 images
Une esquisse de la transformation du bâtiment, telle que les architectes l'envisagent. - © Tous droits réservés

Les Liégeois devraient prochainement disposer d'un "quartier de la créativité", d'un centre emblématique où se rassemblent tous les acteurs de l'innovation économique. Le groupe Meusinvest vient de boucler le montage financier pour transformer l'immeuble dit du Fiacre, à l'arrière de l'ancien Grand Bazar, entre Saint-Denis et Saint-Etienne.

Le "Fiacre" a longtemps abrité une hostellerie. Mais il date en fait du XVIème siècle. C'est un ancien relais de la poste impériale, un monument de l'architecture, entre gothique et renaissance.

Le projet de réaffecter ce patrimoine en un "hub créatif" est donc ambitieux. Pour loger tout ce qui compte dans le petit monde liégeois de l'entrepreneuriat et de la cogitation, pour transformer l'endroit en un centre d'affaires de 3000 mètres carrés, un haut mur aveugle devrait devenir une façade de verre. Un pignon devrait être abattu pour donner un accès latéral à une cour, jusqu'ici intérieure et à ses superbes arcades. Les plans ne sont encore que des esquisses, mais il apparaît que le gouvernement wallon va devoir prendre un arrêté de déclassement partiel.

L'investissement est évalué à une douzaine de millions d'euros. Pour boucler le budget, le groupe Meusinvest peut compter sur des subsides européens, mais s'est associé à des partenaires privés, la société Moury, et le patron de la firme pharmaceutique Mithra. Les travaux pourraient commencer au début 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK