Le projet de la mosquée Bilal, à Glain, commence enfin à se concrétiser

La dernière version du projet Bilal, en contrebas du MontLégia
2 images
La dernière version du projet Bilal, en contrebas du MontLégia - © Atelier Chora

Actuellement, ce bâtiment, anciennement les cartonnages Pabecar, resssemble plus à une usine désaffectée qu'à une salle de prière. Le centre culturel Bilal l'a acheté voici quelques années, et a obtenu une autorisation provisoire d'occupation. Mais il ambitionne de rénover complètement le site, même s'il est administrativement considéré comme une zone d'activités économiques. C'est un projet ambitieux, avec un budget d'une dizaine de millions, dont les premières esquisses ont été présentées voici trois ans. La demande de permis d'urbanisme vient d'être soumise à l'enquête publique, ce qui signifie sans doute que la récolte de fonds auprès des fidèles permet  à présent d'avancer....

Il s'agit de transformer les ateliers en un complexe récréatif, sportif, pédagogique et cultuel. L'architecture se veut en résonance avec la clinique du Mont Légia, qui surplombe la parcelle. Avec des bardages en bois et en acier, l'ensemble se donne des allures résolument modernes. Le dossier précise que la partie "mosquée", sur deux niveaux, est abritée dans un nouveau volume, légèrement désaxé, pour "se tourner de manière subtile, et seulement compréhensibles aux initiés" dans la direction vers laquelle les musulmans doivent prier. 

Les plans ne prévoient pas, à proprement parler, un minaret, mais une "allégorie de minaret", en béton gris clair, une verticalité de seize mètres de hauteur, soit à peine plus élevé qu'une antenne de téléphonie mobile. 

L'autre projet de mosquée à Glain, présenté en juin 2012

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK