Le premier habitant, à Coronmeuse, c'est pour dans 5 ans

Une esplanade vers laz fleuve, aux environs du Grand Palais
Une esplanade vers laz fleuve, aux environs du Grand Palais - © ImmoCoronmeuse

Les promoteurs du site de Coronmeuse ont précisé, ce vendredi, le phasage du réaménagement du site, qui doit s'étaler sur une quinzaine d'années, au moins.

 

Les parcelles vouées à la démolition, comme les halles des foires, vont recevoir des affectations temporaires, pendant les quelques années nécessaires à tout reconstruire: des aires de stationnepment provisoires, par exemple, ou des terrains de sport. Voilà qui est relativement classique. Mais d'autres initiatives sont plus étonnantes. Il est prévu, notamment, de créer une pépinière: des arbres vont être plantés dans l'une des zones, pour croître et embellir, avant d'être déménagés vers leur emplacement définitif. Autre surprise: des prairies pour élever du petit bétail, une sorte de préfiguration des productions agricoles en circuit court, à Coronmeuse. C'est une manière d'éviter que les premiers habitants, des premiers ilots d'immeubles, ne se sentent encerclés par les divers chantiers.

 

Les premiers habitants, justement, devraient, dans cinq ans, commencer à occuper ce quartier qui va sortir de terre. C'est le délai actuellmement estimé pour l'adoption d'un périmètre de remembrement, les démolitions, les dépollutions, l'obtention des permis de bâtir, et les constructions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK