Le pont de Lixhe (Visé) s'est soulevé: les circulations fluviales et routières ont repris

Le pont de Lixhe (Visé, province de Liège) s'est soulevé ce jeudi matin d'une soixantaine de centimètres. La circulation sûr et sous le pont était interdite toute la journée mais a repris vers 21h jeudi soir. 

Le thermomètre affichait aujourd'hui une température de -5 degrés du côté de Liège et ses alentours. Des conditions météorologiques qui ont peut-être joué un rôle dans le soulèvement du pont qui relie Visé à Loën et qui passe par le canal Albert, à Lixhe, mais ce n'est pas la seule cause, affirme le bureau Greisch, qui a conçu le pont.

Des experts ont inspecté l'ouvrage et localisé l'endroit où se situe le problème. "On a un pont un peu particulier qui ne repose pas sur ses culées (ses fondations), mais on a des bielles (barre métallique qui retient le tablier à la culée) qui empêchent le tablier de se soulever de la fondation. Ce qui s'est passé, mais on ne sait pas encore pourquoi, c'est que la bielle qui est tendue s'est rompue. Est ce qu'elle était corrodée ? Est ce qu'elle était sur-tendue ? On ne le sait pas encore. C'est cette rupture de la bielle qui a fait que le tablier s'est soulevé d'environ 65 cm", explique Patrick Toussaint, directeur de l'expertise des ouvrages du SPW (Service public de Wallonie).

Les ingénieurs du SPW ont donc contacté le bureau d'étude qui a initialement conçu le pont : "Pour le moment, ils se montrent relativement rassurants sur la stabilité de l'ensemble du pont. La solution qu'ils ont imaginé pour rétablir un équilibre statique à l'intérieur des différents éléments du pont, c'est de le lester avec 140 tonnes, pour retrouver toute la sécurité au niveau du pont", ajoute-t-il.

La solution trouvée permettra la reprise du trafic fluvial d'ici vendredi matin, mais pas celle des véhicules sur le pont. Ce dernier restera fermé pour une durée indéterminée, probablement plusieurs mois. Des déviations ont été mises en place via des petites routes pour les voitures, via la village de Haccourt pour les camions desservant notamment les entreprises implantées près du pont.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK