Le Poiscaille, journal satirique liégeois, arrête ses activités en février

Le Poiscaille, journal satirique liégeois, arrête ses publications en fevrier
Le Poiscaille, journal satirique liégeois, arrête ses publications en fevrier - © DR

Une page se tourne pour la satire liégeoise. Le Poiscaille, journal indépendant qui se voulait "mordant" arrête ses activités.

Créé en février 2010, le Poiscaille publiait, tous les deux mois, des articles satiriques sur la politique liégeoise, la société civile mais aussi des caricatures.

Des finances et une équipe au plus bas

Après avoir mis en place un crowdfunding il y a un an, aujourd'hui, le journal n'arrive plus en s'en sortir financièrement.

"Il y a beaucoup de tristesse derrière cette décision. On a l’impression qu’on a fait quelque chose d’utile et qui avait du sens pour tous pendant un certain temps. Et peut-être qu’il devait se terminer après une certaine période. On a préféré le faire "mourir" nous-mêmes plutôt que de le laisser s’essouffler" explique Luca Piddiu, rédacteur en chef du journal.

L'équipe de rédaction est également devenue trop réduite. "L’équipe est soulagée car nous étions fatigués sur la durée. Nous sommes tout de même déçus car c’est un projet qui nous tient à cœur" ajoute Luca Piddiu.

Des alternatives existent

Les fidèles de Poiscaille pourront se tourner vers d'autres journaux. "De manière symbolique, cela nous permettra de passer le relais à d’autres journaux nés entre-temps comme Médor ou C4 par exemple. Il y a des alternatives en dehors de Poiscaille et ce côté est rassurant" conclut le rédacteur en chef.

Le dernier numéro du Poiscaille sortira début février 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK