Le plus grand lieu de reproduction pour poissons en Wallonie construit au Lac de Robertville

Le plus grand lieu de reproduction pour poissons en Wallonie construit au Lac de Robertville
4 images
Le plus grand lieu de reproduction pour poissons en Wallonie construit au Lac de Robertville - © Marie Bourguignon - RTBF

Une frayère d'un genre inédit vient d'être installée, il y a quelques semaines, sur le Lac de Robertville. Il s'agit du plus grand lieu de reproduction pour poissons construit en Wallonie. Là-bas, le niveau d'eau varie de manière régulière et empêche la végétation aquatique de se développer en bordure du lac, une végétation pourtant importante pour la reproduction des poissons. Pour pallier ce manque, quatre espèces de végétaux différentes ont donc été implantées de manière artificielle dans l'eau.

Un système qui vise notamment le brochet et la carpe

Ils trônent au milieu du lac, seize radeaux métalliques, accrochés par des flotteurs pour éviter qu'ils ne dérivent. Ces radeaux sont destinés à supporter des plantes semi-aquatiques dont les racines deviendront un lieu de ponte pour les poissons. "Les espèces visées prioritaires sont le brochet, qui se reproduit au mois de mars, et le gardon, la brème et la carpe qui se reproduisent au mois de mai-juin. D'ici l'année prochaine, on espère avoir de belles productions sous les radeaux" nous détaille Arnaud Van den Hove, chargé de missions à la maison wallonne de la pêche, "Il n'y a pas vraiment d'objectif en termes de poissons supplémentaires, c'est simplement de favoriser la reproduction naturelle."

On a développé un système qui permet d'évoluer au fil des variations de l'eau et donc de ne jamais avoir les oeufs au sec.

Autre objectif de ce dispositif, celui de créer une biomasse importante qui servira de nourriture à des milliers d'alevins. "Des alevins auraient pu se développer ailleurs", souligne Arnaud Van den Hove, "Mais le problème, c'est que ce n'est pas des conditions optimales, puisqu'on a le fond du plan d'eau qui est constitué de roche et de galets et qu'on a un marnage important. Ici, on a développé un système de radeau végétalisé qui permet d'évoluer au fil des variation du niveau de l'eau et donc de ne jamais avoir les oeufs au sec."

Actuellement, les plantes ne dépassent pas 30 à 40 cm de haut, mais d'ici quelques mois, elles devraient se développer bien davantage. Notons qu'il sera possible d'aller admirer ces radeaux végétaux, au détour d'une promenade ou même dans l'eau, puisque cette partie du lac reste accessible aux pédalos.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK