Le permis d'implanter le centre commercial Oquai à Verviers reste valide

L'une des vues d'architectes du complexe commercial Oquai
L'une des vues d'architectes du complexe commercial Oquai - © CityMall

Dans le foisonnement des autorisations qui ont jalonné la déjà très longue histoire de ce complexe verviétois, il n’est pas aisé de s’y retrouver. Le groupe CityMall a obtenu depuis longtemps un permis de construire, plusieurs fois modifié, puis, en octobre dernier, après quelques rebondissements, un permis d’implantation commerciale. Mais il a été contesté, par un groupe immobilier, propriétaire d’un supermarché dans le voisinage, autrefois exploité par le groupe Delhaize, et à présent succursale de la chaîne hollandaise Action.

L’argument est facile à comprendre : le futur centre Oquai devrait accueillir des enseignes dont la gamme d’articles se rapproche de l’assortiment des rayons d’Action. Qui risque dont de péricliter, ou de se délocaliser vers Oquai. Le bâtiment redeviendrait désaffecté, alors qu’il est déjà resté vide une dizaine d’années. Mais la requête en suspension vient pourtant d’être rejetée par le conseil d’État. Tout simplement parce que les magistrats ont refusé d’intervenir en urgence : avant que les premiers clients ne franchissent les portes d’Oquai, il risque de s’écouler encore de très longs mois. C’est seulement à ce moment, et pas avant, que la concurrence peut causer un dommage, dont il resterait encore à démontrer la gravité.

Mais au passage, la façon dont ont été évalués les effets d’Oquai sur l’environnement et notamment sur la mobilité est validée. Pour CityMall, c’est incontestablement une satisfaction.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK