Le parti islamiste MPE utilise l'affaire Publifin dans sa communication

Le tract actuellemen t diffusé dans la banlieue liégeoise: l'affaire Publifin "récupérée" par l'éthique islamiste
Le tract actuellemen t diffusé dans la banlieue liégeoise: l'affaire Publifin "récupérée" par l'éthique islamiste - © Tous droits réservés

Le Mouvement Pour l'Education se prépare à se présenter, l'an prochain, aux élections communales à Liège. C'est en tout cas le message d'un dépliant toutes-boites, diffusé ces jours-ci dans l'un ou l'autre quartier. Ce n'est pas vraiment un nouveau parti. Ce groupement existe depuis une dizaine d'années. Il a été fondé par un professeur de religion musulmane, qui a depuis lors défrayé la chronique lors d'une leçon sur le voile dans un athénée verviétois.

Ces gens se sont présentés aux dernières élections régionales et fédérales sous une étiquette clairement islamiste. Sur le canton liégeois, qui correspond au territoire de la ville, ils ont recueilli un peu plus d'1,5%. Ce chiffre peut paraître marginal, mais c'est déjà pratiquement deux tiers du nombre de votes nécessaires pour décrocher un premier siège au conseil communal.

Le salaire du patron de Nethys évoqué

Or, le MPE a adapté sa propagande aux derniers développements de l'affaire Publifin. Son programme prône l'égalité, la démocratie, et... le retour aux valeurs morales. Le tract (visible ci-dessus) qui est distribué actuellement cite explicitement le salaire démesuré du patron de Nethys, ou encore les avantages qualifiés d'indécents des membres des comités de secteur. Le texte s'indigne de voir "des élus du peuple se transformer en prédateurs".

Ce discours ressemble furieusement à de la récupération politique, à  de la récupération d'une indignation populaire.  Son habileté, c'est de sonner comme un écho à ce qui s'entend dans les couloirs de la commission d'enquête du parlement wallon. Est-il susceptible de rallier de nombreux suffrages ? Réponse dans dix-huit mois, lors des prochaines élections communales.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir