Le "oui, mais" des experts au projet Hoctaisart

C’est un dossier spadois qui a fait couler déjà beaucoup d’encre et de salive, et ce n’est probablement pas terminé : la mise en œuvre de la zone d’aménagement du domaine de Mambaye, un site d’une quinzaine d’hectares, proches de la source de Barisart. Le projet est double : d’une part implanter un village de vacances pour plusieurs dizaines de villégiateurs, et d’autre part lotir en contrebas le parc de Hoctaisart, pour accueillir de nouveaux habitants, principalement de jeunes ménages. La cité thermale voudrait lutter contre sa décroissance démographique.

C’est sur ce point que le conseil wallon de l’environnement émet des réserves. C’est une instance consultative, qui se réjouit de ce qu'elle qualifie  "d’urbanisation limitée". L’avis est globalement favorable, mais avec plusieurs points d’interrogation, notamment sur le besoin en logements. L’offre serait supérieure à la demande, et construire d’un coup des maisons et appartements pour héberger plus d’une centaine de familles paraît surdimensionné. Un phasage pourrait être envisagé, mais se pose alors le problème de l’égouttage. L'endroit en est actuellement dépourvu. Et c'est en fonction du succès ou non du programme résidentiel qu'il faut envisager un assainissement collectif des eaux usées, qu'il faudrait pourtant intégrer dès à présent.

D’autres recommandations, qui pourraient peser sur l'octroi des futurs permis, concernent l’impact sur l’environnement, sur les massifs forestiers des crêtes ardennaises, voisines. Et puis ce souhait d’un itinéraire de mobilité douce "convivial et sécurisé" pour rejoindre les commerces et les services du centre-ville: des aménagements de voirie à prévoir, qui mériteraient une meilleure attention.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK