Le nombre de licenciements chez TNT-Fedex à Bierset réduit de trois quarts

Les négociations entre direction et syndicats suite à la réorganisation en cours chez TNT-Fedex ont abouti à une très forte réduction du nombre de licenciements. Au départ, l’entreprise souhaitait se séparer de 671 personnes, il n’y en aura finalement " que " 157, annonce la CSC.

Le 19 janvier, la direction de TNT-FedEx avait annoncé sa volonté de faire de l’aéroport de Paris-Charles De Gaulle son hub principal et, dans la foulée, son intention de licencier 671 travailleurs à Bierset, tout en modifiant les conditions de travail de 861 membres du personnel.

"Depuis la terrible annonce, le conseil d’entreprise s’est réuni tous les quinze jours, explique Anne-Marie Dierckx, secrétaire permanente CNE. Les organisations syndicales ont mis à profit ces réunions pour analyser la situation, contrer les arguments de l’employeur et faire des propositions alternatives dans le but de sauver l’emploi, pérenniser l’activité à Bierset et veiller à ce que la réorganisation reste soutenable pour le personnel. Au fil des négociations et de l’acharnement des délégations, les lignes ont bougé et la direction a ajusté son plan ", ajoute-t-elle. Le nombre de licenciements secs annoncé en janvier devrait ainsi être divisé par quatre !

L’entreprise va aussi revoir sa copie quant aux modifications de contrats qu’elle voulait effectuer, mais 376 contrats seront quand même impactés négativement sur les 861 initialement prévus. 335 personnes, au lieu de 211, auront quant à elle un impact positif. Quant à la négociation du volet social, elle débutera en septembre pour un plan qui entrera en vigueur en mars 2022.

Sujet JT 20/01/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK