Le ministre Christophe Lacroix porte plainte pour insultes homophobes

Le Ministre Lacroix porte plainte pour insultes homophobes
2 images
Le Ministre Lacroix porte plainte pour insultes homophobes - © Tous droits réservés

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix (PS) vient de porter plainte auprès du Procureur du Roi de Liège. Le motif : insultes homophobes.

Un utilisateur de Facebook a utilisé toutes les possibilités du vocabulaire pour injurier Christophe Lacroix sur les réseaux sociaux.

Pour le ministre, c'est inacceptable. Et il a décidé de le dire, cette fois, de façon publique : "Au-delà de mon cas personnel, je trouve que les insultes à caractère homophobe, raciste, sexiste, antisémite, n'ont pas de place chez nous. De nombreuses victimes de ces actes malveillants et insultants n'ont pas toujours le réflexe de porter plainte;  il y a une loi du silence, on a honte de son état; alors qu'il n'y a aucune raison d'avoir honte. Et je pense particulièrement aux jeunes qui n'osent pas dire leur homosexualité, de peur d'être raillé.  Nous avons des droits, une loi nous protège et il faut porter plainte. Car derrière cela, il peut y avoir des choses beaucoup plus graves, comme une agression physique, allant même jusqu'au tabassage ou au meurtre (je pense ici au meurtre d'Ishane Jarfi à Liège). Je me suis dit, avec ton statut d'homme politique, tu te dois de réagir."

L'histoire avait commencé banalement sur les réseaux sociaux : un jeune homme demande à Christophe Lacroix d'être son ami sur Facebook, sur son compte privé. Celui-ci ne le connait pas et vérifie le profil. Il constate que le jeune est fan de Laurent Louis, ancien député, condamné pour propos révisionnistes et racistes et aussi de Dieudonné. Il explique donc son refus d'accepter cette demande Facebook. En a résulté un florilège d'insultes homophobes.

Si il n'avait pas été ministre, Christophe Lacroix aurait-il baissé la tête et attendu que ça passe ? "Non, nous répondit-il, je trouve que c'est inadmissible. Je constate aujourd'hui que, à travers mon témoignage sur Facebook, j'ai reçu de nombreux témoignages dont plusieurs m'ont énormément touché, notamment celui d'une maman dont le fils gay a été tabassé en raison de son homosexualité. Même si il est plus facile aujourd'hui, il y a toujours un combat pour faire accepter la différence."

Une plainte a donc été déposée, pour insultes homophobes, auprès du parquet du Procureur du Roi de Liège.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK