Le ministre Bellot va-t-il débloquer le dossier du pont de Tilff ?

La construction du pont-passerelle de Tilff aurait dû, en principe, commencer cet automne, mais, depuis quelques semaines, des doutes et des incertitudes ont surgi. Le financement de l'ouvrage est en partie supporté par Infrabel, puisqu'il s'agit, notamment, d'enjamber le chemin de fer, et de supprimer de la sorte un passage à niveau. Mais voilà, le nouveau plan d'investissement de l'opérateur ferroviaire, en cours d'élaboration, pourrait bien induire un report des travaux. C'est d'autant plus grave, selon les autorités communales, que l'acutelle structure provisoire donne des signes d'épuisement...

En visite dans la région, au cours d'une rencontre avec les bourgmestre de la "banlieue bleue" de l'agglomération liégeoise, et, entre autres, avec l'esneutoise Laura Iker, le ministre de la Mobilité, le réformateur François Bellot n'a pas caché son incompréhension, voire un début d'irritation: "J'ai demandé des explications à Infrabel. Je crois savoir que des engagements ont été pris voici quelques années, au travers d'une convention, et que l'adjudication des travaux a été effectuée. Si des engagements ont été pris, je ne vois pas à quel titre Infrabel pourrait se dédire. Si des engagements ont été pris et confirmés, je souhaite qu'ils soient respectés. J'ai écrit à Infrabel, et à ce jour, je n'ai pas encore reçu la réponse. "

Le ministre entend rappeler Infrabel à ses obligations. La question, c'est de savoir si ça peut suffire à débloquer la situation.... 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK