Le McDo de Ben-Ahin recalé pour un souci d’accès à mobilité réduite

Les cuisines d’un restaurant doivent-elles rester accessibles aux personnes à mobilité réduite, même si, pour des raisons de sécurité, du personnel moins valide risque fort de ne jamais être embauché ? La réponse est oui, selon les magistrats du conseil d’Etat.

La chaîne Mc Donald’s, la ville de Huy et même l’administration wallonne sont désavouées. C’est un nouveau rebondissement dans le projet de la multinationale de détruire trois maisons, le long d’une grand-route à Ben-Ahin, et de les remplacer par un fast-food avec drive-in. Après deux tentatives infructueuses, un permis d’urbanisme a été délivré, voici deux ans. Mais des opposants ont introduit un recours. Avec un argument massue : pour un immeuble neuf ouvert au public,  tous les locaux, même interdits aux clients et réservés aux employés, doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite. Et le projet de Mc Donald's ne remplit pas cette condition. Une dérogation aurait été possible, mais alors il aurait fallu explicitement la justifier. Ce qui n’a pas été respecté dans la procédure d'autorisation: elle est donc annulée.

Formation premiers secours pour personnes à mobilité réduite:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK