Le magasin Ikea d'Hognoul s'engage pour plus de biodiversité

Il s'agit d'un partenariat avec l'association de protection de la nature, Natagora. Ikea transformera les pelouses qui entourent son site en prairies fleuries, ce qui favorise notamment l'installation d'insectes.

Le magasin a aussi décidé de financer la construction d'un observatoire pour oiseaux dans la réserve naturelle de Geer-sur-Hollogne.

Depuis quelques années, beaucoup de grandes entreprises "se mettent au vert". Alors s'agit-il simplement d'un coup de com ou est-ce vraiment une affaire de convictions? Nous avons posé la question à Pascal Hauteclair, responsable de projet chez Natagora: "Ce qui me réjouit, c'est qu'il y a vraiment un intérêt réel pour la thématique et pas simplement pour communiquer ou pour donner une image. Ça existe évidemment, il ne faut pas se leurrer, mais ce n'est pas toujours le cas. Quelles que soient les motivations, j'ai envie de dire que ce qui compte, c'est que les choses changent. C'est vrai que ce qui aide énormément, c'est d'avoir quelqu'un dans l'entreprise, une ou plusieurs personnes, qui ont une sensibilité nature. Ça permet vraiment d'amorcer le processus et de pouvoir vraiment le développer".

Des fleurs jaunes et bleues

Les prairies seront donc fleuries en jaune et bleu, les couleurs d'Ikea: "Il faut savoir que l'idée du jaune et du bleu, ça ne vient pas d'Ikea, c'est Natagora qui l'a proposé. On surfe donc un peu également sur l'architecte-paysagiste. Et c'est ça parfois la difficulté, c'est de faire de la biodiversité tout en étant esthétique et tout en étant cohérent avec l'entreprise".

Par ailleurs, le spécialiste du mobilier en kit a organisé un concours d'architecture intérieur pour étudiants. Et promet de collaborer avec les lauréates, Natacha Wilden et Maud Quaas: "Les consigne principales, c'était de créer un concept qui était écologique en respectant aussi le mobilier d'Ikea justement et d'intégrer si on voulait un module qui s'adaptait au concept écologique qu'on pouvait créer nous-mêmes". "Au niveau écologique, on a fait un tri de déchets qui lui justement est un système ouvert. Comme ça, d'une planche à découpe, on pouvait tout de suite jeter nos déchets". "Le fait d'avoir participé à ce concours, ça nous a permis de plus réfléchir à l'écologie à laquelle on n'a peut-être pas spécialement pensé auparavant, et le fait d'avoir participé à ça fait que dorénavant, on y pensera peut-être dans nos prochains projets".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK