Le livre numérique gagne du terrain chez les abonnés des bibliothèques

Dans les bibliothèques, les adeptes du livre numérique sont encore minoritaires, mais ils gagnent du terrain.
Dans les bibliothèques, les adeptes du livre numérique sont encore minoritaires, mais ils gagnent du terrain. - © CC0 Creative commons

Ils n’ont pas d’odeur, on ne peut pas corner leurs pages et pourtant ils racontent les mêmes histoires que leurs cousins en papier. En fédération Wallonie-Bruxelles, les bibliothèques ont leurs propres plateformes de prêts de livres numériques. On peut par exemple citer Lirtuel, qui connaît un succès grandissant. Chaque mois quelques 4 000 livres sont prêtés par les bibliothèques, via cette plateforme.

Le livre numérique : bouquiner sans jamais quitter son fauteuil

Nous croisons Bernadette dans les allées de la bibliothèque des Chiroux, à Liège. Cette fois elle est venue s’approvisionner en livres papiers, mais elle emprunte régulièrement des livres numériques, sur la plateforme Lirtuel. " Des guides de voyage, mais aussi de la littérature, des livres que je ne trouvais pas en bibliothèque parce qu’ils avaient déjà été réservés ", énumère cette lectrice assidue.

Elle a adopté le système et selon elle, les avantages sont nombreux : " pas besoin de sortir de chez soi pour aller à la bibliothèque, on consulte agréablement son livre dans son fauteuil et puis avec mon ordinateur, je peux agrandir le texte autant que je veux ".

Audrey Thirion s’occupe des prêts numériques à la bibliothèque des Chiroux. Elle confirme que les adeptes de la tablette sont de plus en plus nombreux. " On a des  grands lecteurs, qui n’ont plus la place pour stocker les livres papiers, il y en a d’autres qui préfèrent la facilité de transport, il y a même des jeunes qui lisent sur leur smartphone "…

Le livre papier : "un contact, une odeur, une respiration"

Ecran d’ordinateur, de téléphone, tablette ou liseuse, les supports sont multiples et l’engouement pour les livres numériques, de plus en plus marqué. Mais la bibliothécaire est formelle : les livres numériques n’auront pas la peau du papier. " Je pense que le livre numérique est un complément ". Et même Bernadette, pourtant conquise par le livre numérique, le confirme : " je ne pourrais pas me passer du papier", s’exclame-t-elle. "Il y a un contact, une respiration, une odeur que l’on ne retrouve pas avec le livre numérique."

Pour ceux qui voudraient tenter l'expérience, plusieurs bibliothèques dont celle des Chiroux, prêtent à leur lecteurs des liseuses numériques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK